Affaire Ben Barka : pas de déclassification

  • A
  • A
Partagez sur :

La Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN) a émis un nouvel avis défavorable à la déclassification de documents sur l'affaire Ben Barka, publié vendredi au Journal officiel. La CCSDN a estimé que les documents soumis avaient déjà été "examinés et écartés dans l’avis du 1er octobre 2010 comme n’ayant aucun lien direct ou indirect avec l’affaire faisant l’objet de la demande du juge".

Le ministre de la Défense Alain Juppé avait sollicité l'avis de la CCSDN le 15 décembre 2010 à la suite d'une nouvelle demande du 24 novembre 2010 de Patrick Ramaël, chargé d’une information judiciaire "contre X des chefs d’homicide volontaire et complicité d’homicide volontaire commis en 1965 sur la personne de Mehdi Ben Barka". Le 1er octobre, la CCSDN avait proposé la déclassification de 144 pages de ces 23 dossiers, sur un total de 482 pages saisies au siège de la DGSE. Une déclassification partielle acceptée par Alain Juppé mais pas par le magistrat qui a donc redemandé une déclassification des autres documents.

Mehdi Ben Barka, opposant au roi Hassan II et figure du tiers-mondisme, a disparu le 29 octobre 1965 à Paris, lors d'une opération menée par les services marocains avec la complicité de policiers et de truands français.