AF447 : les boîtes noires localisées

  • A
  • A
AF447 : les boîtes noires localisées
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les recherches pour les retrouver vont reprendre vendredi.

Nouvel espoir pour les familles et les enquêteurs ? Les boîtes noires de l'avion d'Air France Rio-Paris, qui s'était abîmé en mer en juin dernier au large du Brésil, auraient été localisées en début de semaine, selon une information de RTL, confirmée par le cabinet d’Hervé Morin.

Luc Chatel joue la prudence

Les boîtes noires ont été localisées avec une "incertitude de 5 km", mais "cela ne signifie pas que l'on va les retrouver", a déclaré le général Christian Baptiste, porte-parole adjoint du ministère de la Défense. Il ne s’agit pas du résultat des nouvelles recherches mais de la réinterprétation des bandes sonores enregistrées peu après le crash, grâce à un logiciel très pointu.

Mais le porte-parole du gouvernement Luc Chatel a appelé à rester "extrêmement prudent" après cette annonce. jeudi de la localisation des boîtes noires du vol Air France Rio-Paris parce qu'il s'agit d'"une zone de localisation" et qu'"il faut ensuite voir s'il y a possibilité de (les) récupérer".

La zone de recherche se situe à 200 milles nautiques (370 km) au nord-ouest de l'archipel brésilien de Saint-Pierre et Saint-Paul, soit environ un millier de km des côtes brésiliennes, selon la Marine nationale. Les rochers de Saint-Pierre et Saint-Paul (Penedos de Sao Pedro e Sao Paulo) sont une douzaine de minuscules îles et rochers situées à environ 950 km au nord-est de la ville brésilienne de Natal. Selon Le Figaro, la localisation de la zone des boîtes noires pourrait indiquer que l'avion a fait demi-tour.

Le BEA sur zone

Le Bureau d'enquêtes et d'analyse pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) a annoncé le redéploiement de son navire de recherche des boîtes noires sur la zone où viennent d'être localisés les enregistreurs de vol de l'appareil accidenté. Les recherches débuteront dès vendredi.

Du côté des familles, cette annonce est accueillie avec espoir et prudence. "C'est porteur d'espoir, une très bonne nouvelle pour les familles après 11 mois d'attente", a déclaré Jean-Baptiste Audousset, président de l'association Entraide et Solidarité AF447, qui regroupe les familles d'une soixantaine de passagers. "On est vraiment dans l'espoir de pouvoir les remonter et de pouvoir faire avancer la vérité sur ce drame, a-t-il confié. Mais on est toujours au conditionnel et on attendra que les boîtes noires soient remontées sur le bateau pour être sûrs".

28 millions d'euros

Quelque 28 millions d'euros ont été investis pour retrouver l'épave et les boîtes noires de l'avion d'Air France Rio-Paris, a annoncé jeudi le BEA. "Dix millions ont été investis par le BEA, 13 millions à parts égales par (le constructeur) Airbus et la compagnie Air France et environ cinq à six millions pour les dépenses de la Marine nationale", a indiqué une porte-parole. "C'est l'enquête dont les montants investis sont les plus élevés pour la France", a-t-elle ajouté.

Le BEA a engagé de lourds moyens pour retrouver les boîtes noires de l'appareil, qui s'est abîmé le 1er juin 2009 dans l'Atlantique avec 228 personnes à bord. Ces dernières, qui enregistrent toutes les données d'un vol, y compris les conversations dans le cockpit, sont un élément clef pour trouver les causes exactes de la catastrophe, toujours inexpliquée. Le BEA estime pour l'heure que le dysfonctionnement des sondes de vitesse de l'appareil est un des facteurs du crash.