AF 447 : une "indication encourageante" (E1)

  • A
  • A
AF 447 : une "indication encourageante" (E1)
Le site du crash ici visible par une image sonar@ PHOTOS BEA POUR LA SECURITE DE L'AVIATION CIVILE
Partagez sur :

Le directeur du BEA a estimé jeudi que la boîte noire du Paris-Rio est dans "le champ de débris" exploré.

"Les recherches ont commencé dès l'arrivée du bateau sur le site de l'accident, mardi matin", a expliqué Jean-Paul Troadec, directeur du BEA (Bureau d'enquêtes et d'analyses) jeudi sur Europe1, au lendemain de la découverte du châssis d'une des deux boîtes noires de l'Airbus A330 d'Air France qui s'est crashé en juin 2009 au large du Brésil.

"Lors de la première plongée qui a duré 12 heures, on a retrouvé le châssis du boîtier de l'enregistreur de paramètres. Le châssis est la partie sur laquelle la partie protégée de l'enregistreur de paramètres est installée donc accroché à l'arrière de l'avion. Il est vraisemblable que, lors du choc, de l'impact de l'avion avec la mer, le boîtier protégé s'est désolidarisé du châssis ".

La boîte noire est donc "quelque part dans le champ de débris", a précisé Jean-Paul Troadec. "C'est une indication encourageante".

Le directeur du BEA a confirmé la présence de dépouilles sur la site exploré. "On voit des corps mais leur état physique pour l’instant, on ne le connaît pas". La gendarmerie devrait "procéder à une tentative de remontée des corps dans les prochains jours", a-t-il conclu.