AF 447 : "qu’on nous rende le corps"

  • A
  • A
AF 447 : "qu’on nous rende le corps"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - Michelle espère récupérer la dépouille de son frère disparu dans le vol Rio-Paris.

"On aimerait bien avoir ce coup de fil. On a envie qu’on nous rende le corps de notre cher disparu et en même temps, on a très peur", confie à Europe 1 Michelle, qui a perdu son frère, dans le crash Rio-Paris. Les dépouilles de 104 des 228 victimes de l'accident du vol Rio-Paris, survenu le 1er juin 2009, sont arrivées vendredi matin à Paris pour le début d'un long processus d'identification, qui devrait s’étaler jusqu’à septembre.

Avec son mari, Michelle n’attend plus qu’une chose : pouvoir récupérer la dépouille de son frère, Serge. "Le pire pour nous, ça serait qu’on ne nous appelle pas (…) Le pire, c’est le silence, c’est de ne pas avoir de coup de fil (…) On préférerait retrouver un corps pour pouvoir l’enterrer", souligne Eric. Les familles sont divisées sur cette question : certaines souhaitent en effet récupérer un corps qui ne reviendra pas, tandis que d'autres recevront des dépouilles qu'ils auraient peut-être préféré laisser par 3.900 mètres de fond.

"On aimerait avoir ce coup de fil" :

"Depuis deux ans, on a survécu. Ce coup de fil, ça pourrait être le début du deuil", conclut Michelle.

Les dépouilles des victimes de l'accident de l'Airbus d'Air France Rio-Paris de juin 2009 commençaient à arriver vendredi matin à Paris pour le début d'un long processus d'identification, a-t-on appris de sources concordantes. Les conteneurs des corps ont été acheminés dans la nuit par la route depuis Bayonne et ont été "ensuite conditionnés" dans un lieu tenu secret avant d'être transportés vers l'Institut médico-légal (IML) de Paris.