AF 447 : les recherches bientôt terminées

  • A
  • A
AF 447 : les recherches bientôt terminées
@ MAX PPP
Partagez sur :

Une nouvelle zone est scrutée sur la base d'un signal probablement émis par les boîtes noires.

Ce n'est plus qu'une question d'heures. Les nouvelles recherches pour repérer l'épave du vol AF447 devraient être achevées mercredi. En cinq jours déjà, les deux petits sous-marins affrétés ont ratissé les deux tiers de la zone de recherche : 200 km² explorés centimètre par centimètre.

La découverte, révélée jeudi dernier après de nouvelles analyses de ces signaux émis il y a dix mois, a redonné espoir aux enquêteurs et familles de victimes d'élucider un jour cette catastrophe aérienne qui a coûté la vie à 228 personnes le 1er juin 2009, l’accident le plus meurtrier de l'histoire d'Air France.

Un impact très violent ?

Mais les enregistreurs sont encore loin d'être retrouvés et tant le BEA que le gouvernement français restent prudents. Il n'est pas sûr non plus qu'ils soient encore déchiffrables après un an passé dans l'eau. D’autant que LeFigaro.fr croit savoir que les signaux des deux boîtes noires de l'AF 447 est distant de 1,5 à 4 milles nautiques (3 à 8 kilomètres). Si l’information était confirmée, cela signifierait que la violence de l'impact a été telle qu’elle a désagrégé l'avion et séparé les deux boîtes noires.

Un demi-tour ?

Mais les enregistreurs sont encore loin d'être retrouvés et tant le BEA que le gouvernement français restent prudents. La zone observée est "relativement accidentée" et atteint par endroits près de 4.000 mètres de profondeur. Elle est située à 40 milles nautiques environ à l'ouest-sud-ouest de la dernière position connue du vol AF447. "Si l'épave s'y trouvait, compte tenu de l'absence de courants marins à cette profondeur, cela signifierait que l'avion était en train de faire demi-tour au moment de l'accident", a précisé Jean-Paul Troadec, directeur du BEA.