AF 447 : le "combat" des familles

  • A
  • A
AF 447 : le "combat" des familles
@ MAX PPP
Partagez sur :

Me Jakubowicz, avocat des victimes du crash de l’AF 447, met en cause l’opacité de l’enquête.

L’heure est au recueillement. Un an après le crash du vol AF 447 Rio-Paris, le 1er juin 2009, une cérémonie doit se tenir à huis-clos à Vincennes en présence des familles des 228 passagers. Des familles qui attendent toujours de connaître la vérité. Les proches des victimes "ne sont au courant de rien", assure leur avocat, Me Jakubowicz, au micro d'Europe 1.

"228 victimes, ça pèse quoi par rapport au trafic aérien international ? Ça pèse un fétu de paille. Nous nous posons la question : y a-t-il des intérêts supérieurs ?", s’interroge Me Jakubowicz, représentant de l’association Entraide et solidarité.

"C’est le combat de la vérité contre l’opacité", estime l’avocat :

"Les juges d’instruction sont entre les mains d’experts dont nous avons dénoncé une forme de consanguinité (…) Tout le monde se connaît. Y a-t-il une véritable volonté que toute la lumière soit faite sur ce drame", n’hésite pas à s’interroger l’avocat.