Aéroports : des mesures contre la pagaille

  • A
  • A
Aéroports : des mesures contre la pagaille
Après des chutes de neige, des annulations de vols avaient contraint plus de 2.000 personnes à dormir à Roissy le 23 décembre.@ MAXPPP
Partagez sur :

60 millions d'euros seront dégagés pour mieux faire face aux prochaines chutes de neige.

Piste enneigées, avions cloués au sol...et passagers bloqués. Pour éviter que ne se reproduise la pagaille de Noël dernier dans les aéroports, le gouvernement et les responsables du transport aérien français sont convenus jeudi d'une série de mesures.

Des stocks de glycol et des SMS

Sur la base du rapport d'inspection, vingt propositions ont été formulées afin d'améliorer la situation à l'avenir, dont l'augmentation des capacités de stockage de glycol, ce liquide dégivrant pour avions, à l'origine de la polémique. La construction de nouvelles aires de dégivrage est également prévue.

Pour informer les passagers bloqués, la généralisation de l'envoi de SMS va être mise en place. L'information sur les capacités hôtelières sera centralisée et le remboursement des billets aux bornes électroniques sera mis à l'étude. L'accès aux aéroports sera amélioré avec le déneigement prioritaire des axes les reliant aux villes et l'extension des horaires des transports en commun.

Un engagement de 60 millions d'euros

Les nouveaux équipements représenteront un engagement de 60 millions d'euros pour Aéroports de Paris. "Je me félicite qu'ADP soit amené à faire des investissements importants qui vont augmenter les stocks de glycol", a réagi Pierre-Henri Gourgeon, du directeur exécutif d'Air France-KLM, qui avait été très critique au plus fort de la crise. De son côté, Pierre Graff a déclaré qu'il n'avait "jamais été dans la polémique" soulignant qu'il s'agissait désormais d'"agir".