Aérien : retour à la normale mercredi

  • A
  • A
Aérien : retour à la normale mercredi
@ Reuters
Partagez sur :

Après deux jours de grève des contrôleurs aériens, le trafic devrait reprendre progressivement.

Le mouvement touche à sa fin. Au deuxième jour de grève des personnels de navigation aérienne, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a annoncé mardi que le trafic aérien reviendra à la normale d'ici mercredi matin. Europe1.fr fait le point sur la situation.

A Paris. Au total, 240 vols sur 675 au départ et à l'arrivée de l'aéroport parisien devaient être annulés pour la journée de mardi, selon un porte-parole de la DGAC, qui invitait les passagers à se rapprocher de leurs compagnies aériennes.

Malgré ces annulations supplémentaires, la situation restait calme mardi après-midi dans les différents terminaux d'Orly. "Il n'y a pas de file d'attente, ni de voyageurs bloqués, du moins pour l'instant", a indiqué une source aéroportuaire. "Les compagnies aériennes ont prévenu leurs clients à l'avance, ou bien se sont arrangés pour les faire voyager sur d'autres vols", a expliqué cette source.

En revanche, l'ensemble du programme a été assuré sur la plateforme de Roissy-Charles-de-Gaulle. Pour consulter la liste des vols maintenus dans les aéroports parisiens, cliquez ici.

En régions. Mardi en fin d'après-midi, certains vols enregistraient encore des retards conséquents : deux heures en moyenne à Toulouse, autour d'une heure et demi à Marseille et Lyon, environ une heure à Nice et Orly, selon la même source.

A Nantes Atlantique, près de 11% du trafic a été supprimé. A Lyon Saint-Exupéry, 13% des vols ont été annulés, 18 à Strasbourg-Entzheim et sept à Limoges. A Lille-Lesquin, qui a réouvert à 9 heures 30 mardi, huit vols étaient annoncés comme annulés et quatre retardés. A Metz-Nancy tous les vols étaient annulés en début de matinée à cause d'un dysfonctionnement de la tour de contrôle. Une reprise de l'activité était prévue dans le courant de la matinée. Les annulations concernent également 8 vols à Montpellier et 14% des vols à Marseille, essentiellement en provenance et à destination d'Orly. A Nice, ce sont aussi ces vols qui sont les plus touchés : huit des 28 vols ont été annulés. A Bordeaux-Mérignac, 21 vols étaient annoncés comme annulés, selon le site internet de l'aéroport qui prévoyait aussi de nombreux retards. Sur Toulouse-Blagnac, selon le site de l'aéroport, le taux d'annulation dépasse les 40% pour les vols au départ avant midi et environ 35% à l'arrivée.

Les aéroports de Pau, Rouen et Angoulême sont quant à eux fermés pour la journée d'après un porte-parole de la DGAC.

La CGT, la CFDT et l'Unsa avaient appelé les personnels de la navigation aérienne, dont les aiguilleurs du ciel, à protester contre la suppression des postes et l'importante restructuration du service en province.