Aérien : les syndicats espèrent dialoguer

  • A
  • A
Aérien : les syndicats espèrent dialoguer
@ Maxppp
Partagez sur :

La grève des contrôleurs aériens doit s'achever mercredi. 260 vols ont été annulés mardi.

Les choses devraient progressivement rentrer dans l'ordre. Deux jours après le début de la grève des personnels du contrôle aérien, la normalisation du trafic aérien est attendue d'ici mercredi matin, selon la DGAC.

La CGT, la CFDT et l'Unsa de l'aviation civile avaient appelé les personnels à la grève lundi et mardi afin de s'opposer à un plan de restructuration des services de contrôle aérien de province. Un projet qui impliquerait à terme une diminution des effectifs.

"On espère maintenant que l'administration proposera quelque chose pour sortir de ce plan de fermeture", a précisé Olivier Joffrin, délégué syndical CGT. Seule la question du non-remplacement d'un départ en retraite sur deux pourrait encore bloquer le dossier. Près de 500 postes ont déjà été supprimés à ce titre en trois ans, selon la DGAC.

"Tous les syndicats" invités à la concertaion

De son côté, Maurice Georges, directeur des services de la navigation aérienne, a rappelé que "l'amélioration et l'organisation" envisagées dans le plan de restructuration incriminé "sont destinées à améliorer le profit des technologies et des nouveaux besoins des usagers et pour avoir le niveau de service équivalent". La DGAC s'est "d'ores et déjà engagée à un programme de travail et de concertation" avec les syndicats non grévistes - dont le SNCTA (majoritaire)-, à laquelle "tous les syndicats sont invités", a-t-il insisté.

Au total, 240 vols sur 675 sur Orly ont été supprimés mardi, mais la situation est restée calme, sans "file d'attente, ni voyageurs bloqués". Les compagnies aériennes avaient prévenu leurs clients à l'avance.