"Adèle, Léa et Kechiche, Palme d'or"

  • A
  • A
"Adèle, Léa et Kechiche, Palme d'or"
La Palme d'or va à La vie d'Adèle.@ REUTERS
Partagez sur :

Le jury de Spielberg a primé le film français La vie d'Adèle qui raconte la passion de deux jeunes femmes.

La vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche a obtenu dimanche soir la Palme d'or du 66ème festival de Cannes succédant à Michael Haneke, couronné l'an dernier avec Amour. Bérénice Bejo décroche le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans Le Passé. Revivez les moments forts de cette soirée :

Une palme gay-friendly ? Le sacre de La vie d'Adèle - un film mettant en scène l'histoire d'amour homosexuelle de deux jeunes femmes  - intervient le soir même de la nouvelle manifestation organisée dimanche à Paris par les opposants au mariage gay. Abdel Kechiche a tenu à mettre les choses au point après la cérémonie en précisant qu'il ne s'agissait pas d'un film sur le mariage gay : "si le film est politique, il ne l'est pas à ce niveau là", a-t-il assuré. Steven Spielberg, le président américain du jury, a, lui, salué "une très belle histoire, un amour magnifique auquel tout le monde peut s'identifier, peu importe la sexualité".

>>> A lire aussi : La vie d'Adèle, premier amour homosexuel













 "Adèle, Léa et Abdel Kechiche, Palme d'or" pour La vie d'Adèle, annonce Steven Spielberg. C'est une nouvelle Palme d'or française après celle décrochée en 2008 par Entre les murs, de Laurent Cantet.

or930


>>> A lire aussi : Le palmarès complet.

Les frères Coen primés... mais absents. Ils obtiennent le Grand prix pour Inside Llewyn Davis, une plongée new-yorkaise dans l'univers folk avant l'avènement de Bob Dylan.

Le prix de la mise en scène au Mexicain Amat Escalante. Son film Heli sur la violence des narcos à l'égard d'une famille mexicaine a plu aux jurés.

Le cinéma asiatique à l'honneur. Le prix du Jury est allé au Japonais Hirokazu Kore-Eda pour Tel père, tel fils tandis que le prix du scénario a récompensé le Chinois Jia Zhangke pour A touch of sin.

Bérénice Bejo (encore) récompensée. Elle décroche le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans Le Passé de l'Iranien Asghar Farhadi actuellement à l'affiche. En pleurs, l'actrice de 36 ans a remercié Asghar Farhadi pour son rôle de mère déchirée dans ce drame familial étouffant. En 2012, elle avait remporté le César de la meilleure actrice pour son rôle dans The Artist.

passé930


Bruce Dern meilleur acteur.Le prix d'interprétation masculine va à Bruce Dern, absent, pour son rôle dans Nebraska.

Audrey Tautou déjà nostalgique. “Finis les honneurs, la bise à Spielberg, tous les bijoux…” La maîtresse de la cérémonie de clôture du festival de Cannes 2013 joue la carte de l'humour.

tautou930

Uma Thurman en or pour remettre la Palme. L'actrice américaine a choisi une robe de circonstances pour remettre la distinction suprême...



Une excellente sélection 2013. Quelque soit le palmarès, la qualité de la sélection 2013 a mis tous les critiques d'accord.



Vus sur le tapis rouge... Toute l'équipe du film La Vie d'Adèle d'Abdel Kechiche a monté les marches dimanche soir... pour quelle récompense ?

930vied'adele

Premières rumeurs. Quelles équipes ont été ramenées in extremis à Cannes ? Qui est déjà au bas des marches ? D'après Bruno Cras, envoyé spécial à Cannes pour Europe1, une rumeur place très haut au palmarès Le Passé de l'Iranien Asghar Farhadi. Le film La Vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche aurait également une distinction. Il se murmure encore sur la Croisette que les frères Coen auraient séduit les jurés avec leur Inside Llewyn Davis. Les jeux sont très ouverts…



Des images des délibérations en live. Le jury présidé, cette année, par Steven Spielberg, s'est réuni dimanche matin... Si rien n'a filtré sur le fond des délibérations, les internautes ont pu suivre en images les débats grâce aux nombreux tweets du président du Festival Gilles Jacob alias @jajacobbi Instants choisis :

Comme le veut la tradition, les jurés se sont retrouvés dans une villa sur les hauteurs de Cannes pour délibérer :





Combien de prix à attribuer déjà ?



Un jury studieux... ou divisé ?





Malgré leur mission, les jurés ont eu droit à quelques moments de répit :