Action Discrète ne fait pas rire Frêche

  • A
  • A
Action Discrète ne fait pas rire Frêche
@ Canal +
Partagez sur :

Il a saisi le CSA après la diffusion du dernier sketch des humoristes de Canal +.

"On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui", disait Pierre Desproges. En tout cas, pas avec Georges Frêche qui se retrouve, malgré lui, au cœur d’une nouvelle polémique. Le président de la région Languedoc-Roussillon n’a pas apprécié le dernier sketch d’Action Discrète qui le prend pour cible et caricature son franc-parler.

Les humoristes de l’émission, diffusée sur Canal +, se sont fait passer pour partisans du président de la région Languedoc-Roussillon en distribuant des tracts dans les rues de Montpellier. Jusque là, rien de nouveaux pour ces humoristes trashs qui ont habitué leur public à leurs prises de positions décalées.

"Vous n’allez pas faire votre connasse !"

Mais l’émission de samedi n’a pas fait l’unanimité. Dans la vidéo de leur dernier sketch, on voit les trois membres d’Action discrète distribuer des tracts et militer pour ce qu’ils appellent la "Frêche Touch" usant de termes particulièrement grossiers. Une volonté de la part des humoristes qui souhaitaient caricaturer le "style" de l’intéressé.

Ainsi, à des passantes qui refusent de prendre le tract pro-Frêche, l’un des membres d’Action Discrète lance "vous n’allez pas faire votre connasse !". Une remarque qui ne semble pas faire rire la jeune fille à qui il s’adresse. Une plaisanterie n’est pas non plus au goût du président de la région Languedoc-Roussillon qui a décidé de saisir le CSA, a indiqué son avocat Gilles Gauer au quotidien Midi Libre.

Des associations portent plainte

Un peu plus loin, à des clients installés à la terrasse d’un restaurant, les comiques déclarent : "ceux qui disent qu’il (Georges Frêche, ndlr) est vulgaire, c’est des pédés !". Une réplique qui n’est pas passée inaperçue auprès de la Lesbian & Gaypride de Montpellier et du Collectif contre l'homophobie, qui ont décidé de porter plainte contre X après la diffusion de l’émission.

L'Unapei aussi a été choquée par une séquence du sketch qui désigne les handicapés de "baveux" et "gogolitos". Elle "demande à Canal+ des excuses publiques et se réserve le droit d'engager des poursuites".

Contexte délicat

Il faut dire que ce sketch intervient, volontairement, dans un contexte délicat. Georges Frêche, candidat aux élections régionales, est connu pour ses dérapages verbaux. Il a été au cœur de plusieurs polémiques récemment. La dernière en date est née après des propos qu’il a tenus au sujet de Laurent Fabius.

REAGISSEZ - Etes-vous choqué ou amusé par ces propos ?