Achoui bientôt "dans la peau d’un flic"

  • A
  • A
Achoui bientôt "dans la peau d’un flic"
@ Europe 1
Partagez sur :

EXCLU - L’ancien avocat, acquitté dans le procès Ferrara, n’envisage pas de reprendre la robe.

A l’énoncé du verdict, vendredi dernier, il "s’est effondré". Invité en exclusivité sur Europe 1 mardi matin, le sulfureux avocat Karim Achoui, raconte son soulagement quand il a appris son acquittement dans le procès en appel d’Antonio Ferrara. "J’avais constaté que les jurés, plutôt souriants pendant les débats, faisaient une tête toute particulière quand ils sont rentrés dans la salle pour rendre leur jugement". "J’ai été pris d’un moment de panique", confie aujourd’hui l'ancien conseil.

"J’avais envisagé l’hypothèse de retourner en prison, mais j’essayais de me convaincre que cela ne pouvait plus arriver", affirme t-il. Karim Achoui avait été condamné fin 2008 à sept ans de prison pour complicité dans l'évasion en 2003 de son client, le braqueur Antonio Ferrara et à une interdiction définitive d’exercer son métier d’avocat. En appel, le parquet avait requis sept ans de prison ferme. Dans cette affaire, il était accusé d'avoir fait transmettre à Ferrara, par un collaborateur lors d'un parloir, le "top départ" de l'opération.

Et maintenant ?

Dans l’impossibilité d’exercer son métier, Karim Achoui a décidé de se diversifier. Il a ouvert un restaurant "pour s'occuper" et confie en exclusivité à Europe 1 qu’il va "probablement tourner un film" la semaine prochaine avec le réalisateur Franck Henry, ex-membre du Gang des postiches, qui tourne actuellement De Force, avec Isabelle Adjani et Eric Cantona. Un problème, toutefois, pour l’ancien avocat : le rôle proposé est celui "d'un fonctionnaire de police" et Karim Achoui dit avoir "beaucoup beaucoup de mal à envisager d’être dans la peau d’un flic".

A l’heure actuelle, Karim Achoui n’envisage pas de reprendre son métier. Il reste interdit pour cinq ans d'exercice de la profession d'avocat."Je pourrais reprendre ma robe (...) ou alors purger cette interdiction, il reste deux ans et demi", a-t-il ajouté, précisant "n'être pas dans la logique de vouloir reprendre cette robe, n'ayant plus tout à fait confiance en la justice".

>>> Réécoutez l'intégralité de l'interviewde Karim Achoui au micro de Marc-Olivier Fogiel