Accusée de tromperie, la FDJ attaque son ex-PDG

  • A
  • A
Accusée de tromperie, la FDJ attaque son ex-PDG
@ MAXPPP
Partagez sur :

TAC AU TAC - Gérard Colé, ex-patron de la FDJ entre 1989 et 1993, accuse l'entreprise d'avoir trompé ses clients. Celle-ci contre-attaque en justice.

C'est désormais au tour de la FDJ de riposter. La société a porté plainte jeudi contre son ex-patron, Gérard Colé, pour "pressions exercées sur le cours de la justice". La veille, celui qui a dirigé l'entreprise d'Etat de 1989 à 1993 avait accusé la Française des Jeux de tromper ses clients, amateurs de jeux de grattage. Selon lui, la FDJ leur fait croire à "une égalité des chances qui n'a jamais existé". Gérard Colé s'est dit à la disposition des juges d'instruction, dans la procédure pénale opposant la Française des Jeux à Robert Riblet, un ingénieur à la retraite qui mène depuis plus de douze ans un combat acharné contre la société.

Les déclarations de Gérard Colé "tendent à faire sciemment pression sur le juge d'instruction saisi de l'information", ont estimé dans un communiqué les conseils de la FDJ, Me Thierry Herzog et Me Joël Alquezar. "Ces allégations émanent d'un ancien PDG de la Française des Jeux qui fut, fait rarissime, démis de ses fonctions par décret du Président de la République, en 1993, soit il y a plus de 20 ans", ont-ils ajouté, précisant que l'entreprise, détenue à 72% par l'État continuera à "ne faire aucun commentaire sur une information en cours".

Robert Riblet a engagé en 2006 une procédure pénale contre la FDJ, estimant que la détermination et la répartition des gains n'a rien d'aléatoire. Une instruction est actuellement en cours. "L' information conduite à Nanterre touche à son terme", et "aucune mise en examen n'a été prononcée contre quiconque", ont relevé Me Thierry Herzog et Me Joël Alquezar. Gérard Colé estime pour sa part que la plainte à son encontre n'était "pas une réponse, mais un écran de fumée", sans plus de précisions.

sur le même sujet, sujet,

L'INFO - Un ex-PDG de la FDJ accuse l'entreprise de tromperie

INFO - FDJ : Robert Riblet ne croit pas au hasard