Accident de ski : aux stations de payer ?

  • A
  • A
Accident de ski : aux stations de payer ?
Alyette Beaufils, victime d'un accident qui l'a rendu tétraplégique en 1997 sur les pistes de ski de Font-Romeu, a obtenu la condamnation de la commune.@ MaxPPP
Partagez sur :

Font-Romeu doit payer un million d'euros après un accident survenu sur ses pistes en 1997.

C’est une décision de justice, rendue publique jeudi, qui pourrait avoir de lourdes conséquences pour toutes les stations de ski françaises. En décembre dernier, la petite commune pyrénéenne de Font-Romeu a été condamnée à payer un million d'euros pour un accident de ski qui a laissé une jeune femme tétraplégique en 1997.

Alyette Beaufils, une Mayennaise de 23 ans à l'époque, avait glissé sur du verglas à un endroit où la piste verte se rétrécissait et a heurté des rochers. Pendant des années, sa famille s’est battue pour obtenir réparation, estimant que la station de ski était responsable des causes de l'accident.

"De lourdes conséquences sur la suite des sports d'hiver"

Pour Jean-Louis Démelin, le maire de Font-Romeu, l'arrêt rendu par la cour d'appel de Montpellier constitue une "première". Car, selon lui, "aucune des stations françaises ne peut disposer des protections, notamment des filets, sur toute la longueur de leurs pistes, longueur qui peut atteindre des centaines de kilomètres". "Je pense qu'il va y avoir de lourdes conséquences sur la suite des sports d'hiver", a ajouté jeudi le premier magistrat de Font-Romeu.

D’autant que la condamnation à payer un million d'euros, répartie à hauteur de 800.000 euros pour la victime et 200.000 euros pour la Caisse primaire d'assurance maladie,  n’est qu'une provision. Les avocats évoquent un montant final possible de deux ou trois millions d'euros quand les expertises auront chiffré les besoins financiers liés au handicap de la victime.

"Est-ce que les assureurs vont vouloir assurer les stations ?"

Il appartiendra désormais aux assureurs de décider ou non d'un pourvoi en cassation puisque ce sont eux, et non pas la commune de Font-Romeu, qui prendraient en charge les frais. Mais, après, "est-ce que les assureurs vont vouloir assurer des stations dans ces conditions ?", s’est interrogé le maire de Font-Romeu. Une question qui n’a pas fini d’inquiéter les stations de ski.