L'Autorité européenne pour la sécurité des aliments (EFSA) a rendu lundi un avis défavorable contre le Fipronil, un insecticide fabriqué par le groupe allemand BASF, car son utilisation pour protéger les semences de maïs est cause de mortalité pour les abeilles. La Commission avait demandé cet avis à l'EFSA en août 2012. Il est incomplet, mais il relève "un risque élevé" avéré pour le traitement du maïs.

Cinq pays de l'UE seulement utilisent encore cet insecticide pour le maïs: l'Espagne, la Hongrie, la Bulgarie, la République Tchèque et la Slovaquie. Il est également utilisé en Belgique, en Roumanie et aux Pays Bas, mais pour d'autres cultures que le maïs. La France a interdit son utilisation depuis 2005.

Le groupe BASF a désormais trois semaines - jusqu'au 14 juin - pour répondre à cet avis. La Commission européenne soumettra ensuite le cas du Fipronil à un comité d'experts de l'UE pour une décision le 15 ou le 16 juillet, ont indiqué les services du commissaire en charge de la Santé Tonio Borg. La Commission européenne a déjà restreint pendant deux ans, à compter du 1er décembre 2013, l'utilisation de trois néonicotinoides (la clothianidine, l'imidaclopride et le thiaméthoxame) utilisés dans des pesticides fabriqués par les groupes Bayer et Syngenta pour le traitement des semences, l'application au sol (en granulés) et le traitement foliaire des végétaux, y compris les céréales (à l'exception des céréales d'hiver), qui attirent les abeilles.

Les trois pesticides ont été définis par l'EFSA comme l'un des facteurs pouvant être responsables de la baisse du nombre d'abeilles.