Abdul X devant le tribunal

  • A
  • A
Abdul X devant le tribunal
@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Le rappeur est accusé d'"appel au meurtre" contre des policiers après sa chanson Tirez sur les keufs.

"Si t'en vises un, tue-le, ne le rate pas. Une balle dans sa race, tirez sur les keufs et sur le comico." Les paroles ne peuvent être plus explicites. Au mois d'août dernier, la publication du clip de la chanson Tirez sur les keufs sur Internet avait profondément choqué les syndicats de police et le ministre de l'Intérieur de l'époque, Brice Hortefeux. Son auteur, le rappeur Abdul X, est jugé vendredi pour "appel au meurtre" contre des policiers devant le tribunal correctionnel de Paris.

"Les policiers nous traitent de macaques"

Abdul X, Pascal de son vrai nom, est devenu la star de son quartier, une cité des Hauts-de-Seine. A seulement 19 ans, il a écrit cette chanson juste après une garde-à-vue et avait tourné le clip en sortant de prison. "C'était un ras-le-bol. Depuis qu'on est petits, ici, c'est délit de faciès et contrôles abusifs. Ils (les policiers, ndlr) nous traitent de macaques. Ca les amuse", explique-t-il à Europe 1.

"Faire du rap pour dégager ma haine" :

Le rappeur reconnaît que sa chanson incite à tirer sur des policiers. "On ne va pas se voiler la face. Mais il faut voir le message qu'il y a réellement derrière", déclare Abdul X. Le rappeur assure d'ailleurs ne rien regretter.

Regardez un extrait du clip de Tirez sur les keufs :

"Brice Hortefeux, t'es un pingouin !"

Scandalisés, plusieurs syndicats policiers avaient demandé à Brice Hortefeux, le ministre de l'Intérieur à l'époque, d'engager des poursuites contre le chanteur. Abdul X se retrouve donc vendredi devant la justice. Une perspective qui ne l'impressionne pas plus que ça. "Brice Hortefeux, t'es un pingouin ! Abdul X n'a pas peur de toi !", lance-t-il au micro d'Europe 1.

Abdul X qui a déjà fait un séjour derrière les barreaux n'a pas peur de retourner en prison. Il risque jusqu'à deux ans de détention.