A20 : Touraine répond à la mère

  • A
  • A
A20 : Touraine répond à la mère
La ministre estime que le débat sur les déserts médicaux doit tout de même avoir lieu.@ REUTERS
Partagez sur :

La ministre a refusé d'établir un lien entre le drame et le débat sur les déserts médicaux.

Anne-Sophie Delestre a perdu son enfant, né prématurément sur l'A20, dans la voiture parentale roulant en direction de la maternité de Brive-la-Gaillarde en Corrèze. Un drame personnel qui a relancé la polémique sur les déserts médicaux.  Au grand dam des parents. Mardi, la jeune mère endeuillée a confié au micro d'Europe 1 son indignation face à la récupération politique. Elle a notamment  dénoncé l'absence de compassion des politiques dans leurs déclarations.

Plus particulièrement visée : Marisol Touraine, la ministre de la Santé, qu'elle a tenté d'avoir au téléphone et à qui elle reproche d'avoir parlé trop vite après le drame.  Mercredi, la ministre a tenu à répondre à cette mère endeuillée au micro d'Europe 1.

>> A lire aussi -  Accouchement de l'A20 : la mère témoigne

"Je comprends le souhait de cette femme"

"Il est évidemment anormal que cette femme ait perdu son enfant dans ces circonstances-là", a rappelé Marisol Touraine. Mais la ministre de la Santé a également clarifié sa position : "je ne crois pas que l'on puisse établir un lien entre cet événement particulier et la situation des établissements de santé dans le Lot".  

>> A lire aussi - Elle perd son enfant en accouchant sur l'A20

Pour autant, elle n'a pas souhaité balayer la nécessité d'une "réflexion sur les soins de proximité, les déserts médicaux" qui doit "avoir lieu". Enfin Marisol Touraine a fait part de sa compréhension vis-à-vis du drame vécu par le couple : "je comprends parfaitement le souhait de cette femme de voir respecter son intimité et de refuser qu'une exploitation politique lui soit apporté", a ajouté la ministre.