A quoi ressemblera la France en 2060 ?

  • A
  • A
A quoi ressemblera la France en 2060 ?
En 2060, il y aura plus de sexagénaire que de moins de 20 ans, l'age moyen aura reculé jusqu'à 45 ans et nous serons plus de 73 millions.@ REUTERS/MAXPPP
Partagez sur :

Nous serons 73 millions, le Français moyen aura 45 ans, les "supercentenaires" se multiplieront.

2060. C’est l’horizon que s’est fixé l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) pour calculer les évolutions de la population française dans les décennies à venir. Plusieurs constats s’imposent : le centre de gravité de la population française se déplace vers les 45 ans, le papy-boom se précise. Europe1.fr vous résume les cinq tendances principales.

73,6 millions de Français en 2060. En 2060, l’Hexagone devrait compter 73,6 millions d'habitants, soit 11,8 millions de plus qu'en 2007, date du dernier recensement. Pour arriver à cette évaluation, l’Insee a retenu trois hypothèses : le nombre d’enfant par femme reste aux alentours de 1,95, la France continue d’accueillir 100.000 migrants par an et l’espérance de vie continue de progresser au même rythme qu’actuellement.

Un Français sur trois aura plus de 60 ans. Le nombre de 60 ans et plus devrait "augmenter à lui seul, de 10,4 millions entre 2007 et 2060", évalue l'Insee. Dès 2035, cette catégorie devrait représenter 31% de la population. Ce vieillissement de la population est principalement du à la génération du baby-boom, qui a vu le jour entre 1946 et 1974, et arrive progressivement à l’âge de la retraite.

Espérance de vie : les hommes comblent le retard. L’espérance de vie à la naissance augmente régulièrement. En 2009, elle atteint 84,5 ans pour les femmes et 77,8 ans pour les hommes en France métropolitaine. Si l’écart entre les deux sexes persiste, l’espérance de vie des hommes continue d’augmenter régulièrement, alors que celle des femmes commence à ralentir. Les principales causes de mortalité pour les hommes sont en effet de mieux en mieux connues et encadrées : les accidents de voiture, les abus d’alcool et les maladies infectieuses.

Les hommes ont un retard de 30 ans sur les femmes en matière d'espérance de vie, explique Xavier Niel, de l'Insee :

Moins de jeunes que de sexagénaires. Papy-boom oblige, les moins de 20 ans ne devraient constituer plus que 22% de la population en 2060, contre 25% actuellement. “Dès 2014, la proportion de personnes de moins de 20 ans serait inférieure à celle des 60 ans ou plus“, estime l’Insee.

Le “Français moyen“ aura 45 ans. Alors que l’âge moyen de la population est de 39 ans en 2007, il devrait passer à 43 ans en 2035, puis à 45 ans en 2060. Conséquence du papy-boom, cette évolution a un avantage : en 2060, on pourra se considérer comme jeune plus longtemps.

Centenaire, un nouvel âge de la vie. Les centenaires sont encore une espèce rare : en 2010, la France métropolitaine en a recensé 15.000. Ce chiffre pourrait passer à 200.000 en 2060. Ils n’étaient que 1.150 dans les années 1960. La catégorie des “supercentenaires“, au-dessus de 110 ans, devrait néanmoins rester réservée aux femmes.