A partir de quand est-on riche ?

  • A
  • A
A partir de quand est-on riche ?
A partir de quand est-on considéré comme riche ?@ MaxPPP
Partagez sur :

Avant de créer une taxe spéciale "riches", encore faut-il s'entendre sur la définition.

"Etre riche", beaucoup en rêve. Mais qu'est ce que cela signifie au juste ? Alors que Maurice Lévy, PDG de Publicis milite pour que les grandes fortunes participent davantage à l'effort national dans le but de réduire les déficits et que Pierre Bergé dit vouloir payer plus d'impôts, un tour d'horizon des définitions s'impose.

Le dictionnaire est laconique. D'après le Larousse, est "riche" celui "qui a de la fortune, des biens importants". Le mot viendrait du francique "riki" qui signifie…."puissant".

Les politiques sont divisés.François Hollande avait dit "ne pas les aimer". Sa définition des riches ? Ceux qui ont des revenus de "plus de 4.000 euros nets par mois", déclarait-il en 2007. Cela lui avait valu les railleries de l'UMP Jean-François Copé qui lui alors reproché de vouloir s'en prendre aux "classes moyennes". Tout récemment, Gilles Carrez, le rapporteur UMP de la commission des finances de l’Assemblée nationale, a mis la barre à un tout autre niveau : pour lui, les très hauts revenus sont ceux qui dépassent le million d’euros annuel. Le sénateur centriste Jean Arthuis a, de son côté, confié au Parisien jeudi qu'au-delà de 5.000 à 6.000 euros mensuels, "on est déjà à l'abri du besoin". Dans le même journal, le même jour, le maire de Paris, Bertrand Delanoë semble mettre le curseur au-delà des 20.000 euros mensuels.

"Les riches c'est les autres"

Une question de ressenti. Un sondage réalisé en 2006 par le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) indique que les Français considèrent que l’on peut se sentir riche à partir de 4 660 euros de revenus nets mensuels. Le chiffre correspond à la médiane des réponses citées. Un seuil qui n’est atteint que par 3% de la population, selon le Crédoc. Dans une enquête sur les classes moyennes, réalisée en 2008, le Crédoc a aussi montré que deux Français sur trois estimaient appartenir aux classes moyennes. Seuls 5 % des sondés se déclaraient "aisés" ou "privilégiés". "Les riches c'est les autres", concluait notamment l'enquête.

Une affaire d'espèces sonnantes et trébuchantes. Selon une étude de l'Insee, datant de 2007, le revenu médian de la catégorie des Français les plus riches - 1% de la population - se situe à 150.000 euros par an. Pour entrer dans le club des 0,01 % des personnes les "plus aisées", il faut afficher une revenu minimum de 688.000 euros annuel.

Portrait robot d'un "riche". Dans son livre Qui est riche ?, Philippe Villemus, ex-Président de L’Oréal Luxe, proposait sa définition du riche "lambda" : un homme âgé de 40 à 60 ans, francilien, diplômé, indépendant ou cadre, conjoint actif et disposant à la fois de revenus et de patrimoine.