A la plage, les 10 pièges à éviter

  • A
  • A
A la plage, les 10 pièges à éviter
@ MAXPPP
Partagez sur :

PRATIQUE - Comment bien profiter de ses vacances à la mer ? Europe1.fr a interrogé un sauveteur.

C'est l'été, le soleil est au rendez-vous et les juilletistes en profitent déjà. Pour ceux qui ont choisi d'ouvrir leurs doigts de pieds en éventail à la plage, gardez tout de même en tête quelques conseils pour vous prélasser sans danger. Les accidents ne sont malheureusement pas rares. Gwen Le Franc, chef de poste sur la plage de Donan à Belle-Île-en-Mer, rappelle pour Europe1.fr quelques précautions d'usage et certains pièges à éviter :

1. Avant de vous jeter à l'eau, choisissez bien votre plage. Renseignez-vous auprès des postes de secours sur les zones surveillées, ou éventuellement à la mairie et auprès des commerçants pour connaître les plages à risque, celles réputées pour leurs vagues, les courants, les rochers ou encore les méduses. Mieux vaut éviter celles-ci, surtout si vous êtes avec des enfants.

creme solaire coup de soleil santé MAXPPP 930620

© MAXPPP

2. Une fois sur la plage, gare au soleil. Le premier danger vient du soleil, en particulier pour les enfants et les personnes âgées. Pensez à bien vous hydrater, à choisir l'indice maximal de crème solaire ("on bronze quand même", souligne Gwen Le Franc) et à porter un chapeau ou une casquette. Pour les enfants, on peut opter porter un tee-shirt à manches longues ou une combinaison en lycra avec laquelle ils pourront nager.

3. Ne pas laisser les enfants s'éloigner seuls. Bien sûr, gardez un œil sur eux sur la plage car il leur est facile de s'égarer. Surtout, ne jamais les laisser se baigner seuls. "Une grosse prise de risque", avertit Gwen Le Franc. "Je dis toujours aux parents que ce sont eux les premiers sauveteurs", ajoute-t-il.

4. Respecter les zones dédiées. A chaque activité sa zone : baignade, kitesurf ou encore bodyboard… L'équipe de nageurs-sauveteurs aménage la zone de baignade en fonction du nombre de baigneurs et des courants. Si ces derniers changent, la zone est modifiée, parfois chaque deux semaines.

5. Se renseigner sur les marées. La mer remonte rapidement et on peut vite se trouver prisonnier sur un banc de sable ou un rocher. Le danger est particulièrement fort en période de grandes marées, qui correspondent au moment de la pleine et de la nouvelle lune.

6. Avant de plonger, vérifiez. Vous seriez bien tenté par un plongeon mais vous avez du mal à évaluer la profondeur de l'eau ? Prudence, ce type d'accident peut avoir de graves conséquences : Midi-Libre rapporte qu'en quelques jours, trois personnes sont ainsi devenues tétraplégiques. Renseignez-vous donc auprès du maître-nageur avant de vous jeter à l'eau.

7. Prévenez avant de partir seul. Si vous préférez vous éloigner des plages bondées pour profiter de la nature en solitaire, pensez à prévenir au moins un de vos proches sur le lieu où vous vous rendez. "Même un petit SMS", conseille Gwen Le Franc. "Et même si vous n'avez pas envie de parler de votre coin préféré pour pêcher ou surfer. En cas de problème, les recherches seront facilitées."

plage blaignade enfant nager

© MAXPPP

8. Attention aux vents. Qu'il s'agisse d'une planche en mousse ou d'un matelas gonflable, tout objet flottant peut facilement s'éloigner de la côte. Sur la plage aussi, attention aux bourrasques : veillez à bien planter votre parasol dans le sol qui, s'il est emporté par le vent, pourrait devenir un redoutable projectile pour les personnes autour.

9. Mettez votre gilet de sauvetage. C'est l'objet d'une campagne menée actuellement par la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM). 40 % de ceux qui pratiquent une activité nautique en mer ne portent pas ou rarement un gilet de sauvetage, note l'association de sauveteurs. Or, "une grande majorité des décès auxquels sont directement confrontés les sauveteurs chaque année pourrait être évitée si les victimes avaient été équipées d’un gilet de sauvetage individuel". Pensez donc à le porter quelle que soit l'embarcation et surtout s'il y a de jeunes enfants.

10. Creusez, mais pas trop ! Plus atypique, un danger guette ceux qui aiment explorer les profondeurs de la plage à l'aide de leur pioche. Amateurs de trous profonds, voire de tunnels creusés dans le sable, prenez garde à ne pas aller trop loin. "Deux fois, j'ai dû aller secourir des personnes dont le trou s'était effondré sur eux", raconte Gwen Le Franc. N'oubliez pas non plus de les reboucher : un promeneur ou un sauveteur en mission pourrait s'y trouver piégé.

De manière générale, Gwen Le Franc rapporte que les principaux dangers viennent de vacanciers qui se sont surestimés, s'éloignant des zones surveillées pour se risquer dans des zones où les courants se révèlent plus forts. "Même nous les sauveteurs, nous ne connaissons par tout de la zone", fait-il remarquer. "Il faut rester humble par rapport à la mer", conclut-il.