A 10 ans, il sauve sa mère en prenant le volant

  • A
  • A
A 10 ans, il sauve sa mère en prenant le volant
Le jeune garçon a sauvé sa mère en prenant le volant de la voiture familiale, alors que celle-ci avait fait un malaise sur le périphérique lyonnais.@ Le Progrès
Partagez sur :

Un enfant s’est emparé du volant alors que sa mère était victime d’un malaise près de Lyon.

Idriss n’a que 10 ans mais c’est déjà un héros. Le jeune garçon a sauvé sa mère en prenant le volant de la voiture familiale, alors que celle-ci avait fait un malaise sur le périphérique lyonnais mercredi matin, rapporte le quotidien Le Progrès.

Idriss et sa mère roulaient à la hauteur de Bron, dans le Rhône, quand la jeune femme a perdu connaissance. Courageux, Idriss a alors pris le volant pour stabiliser la voiture. Et c'est avec l'aide d'un chauffeur routier, Johnny, que le véhicule a pu être stopper. Heureusement car 500 mètres plus loin, il y avait un bouchon sur le périphérique et Idriss n'avait pas accès à la pédale de frein.

"Le garçon m'a fait comprendre qu'il y avait un souci"

"J'ai vu ce véhicule zigzaguer, revenir sur la droite, repartir sur la gauche puis revenir sur la droite. Donc je me suis mis à sa hauteur et c'est là où le garçon m'a regardé et m'a fait comprendre qu'il y avait un souci dans la voiture. J'ai vu sa maman inconsciente. J'ai ouvert ma fenêtre, j'ai compris qu'il était au point mort. Là, je me suis dit : 'déjà le plus gros est passé', reste plus qu'à savoir à quelle moment on va l’arrêter. Donc je suis resté sur sa droite jusqu'à ce que le véhicule perde pas mal de vitesse à force de taper sur le parapet où on a pu maitriser le véhicule" a raconté Johnny au micro d'Europe1.

"J’étais au bord des larmes"

Le chauffeur s’est ensuite introduit dans le véhicule et a tiré le frein à main, avant de sortir Idriss de la voiture. Quand les secours sont arrivés sur place, la mère avait repris connaissance. Transportée à l'hôpital de la ville, la jeune femme aurait été victime d’un malaise épileptique.

Surpris par l’élan de courage du jeune garçon, le chauffeur a tenu à "rendre hommage à ce gamin. Il a été extrêmement fort et courageux, sans pleurer, sans rien. Il ne savait pas trop où il en était. Je l’ai pris dans mes bras, je lui ai parlé. Moi-même j’étais au bord des larmes", a-t-il confié ému au quotidien.