600.000 enfants mal logés en France

  • A
  • A
600.000 enfants mal logés en France
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le rapport 2010 de la Défenseure des enfants révèle des difficultés grandissantes.

Parmi les huit millions de personnes en situation de pauvreté en France, c’est-à-dire vivant avec moins de 950 euros par mois, deux millions sont des enfants. C’est le bilan que la défenseure des enfants, Dominique Versini, fait en cette année 2010. Dans son rapport, publié lundi, elle met l’accent sur les difficultés engendrées par ce constat : 600.000 enfants mal logés, une vie sociale compliquée, un travail scolaire perturbé, et une santé en danger.

"Les enfants subissent de plein fouet la pauvreté de leurs parents », a-t-elle alerté. Elle souligne dans son rapport que "cette précarité assez massive a des conséquences extrêmement graves pour les enfants". Elle note en particulier le phénomène relativement nouveau des familles monoparentales, qui sont encore plus touchées par la pauvreté (plus de 30% d'entre elles).

Comparable aux "effets de la guerre"

Quand les familles "sont hébergées chez des gens ou des centres d'hébergement d'urgence ou dans des hôtels avec des enfants qui toutes les semaines ou tous les 15 jours changent d'hôtels, (cela) a des conséquences sur l'équilibre des enfants", poursuit-elle dans son rapport. "Certains experts comparent l'impact d'une expulsion sur les enfants aux effets de la guerre", s’inquiète Mme Versini.

Ecole et santé menacées

Les enfants mal logés "n'arrivent pas à se concentrer" à l'école, où les enseignants ne sont pas formés pour cette population, témoigne la défenseure des enfants. Du coup, "l'école n'est pas un lieu d'espoir pour eux".

Autre souci, la santé. "Comme beaucoup de médecins ne prennent pas les gens qui ont la CMU, les gens n'y vont pas. Donc quand l'enfant est malade (...), on va aux urgences. Il est soigné sur un épisode aigu, il y a des ruptures de soins permanentes", déplore-t-elle. Il faut "mettre en place des plans santé enfants, qu’il n y ait pas de rupture de soins, que les enfants portent des lunettes, que les dents soient soignées", a-t-elle estimé au micro d’Europe 1 lundi.

Des problèmes qui touchent surtout "les enfants étrangers et handicapés", poursuit la Défenseure, insistant notamment sur "la scolarisation des enfants Roms".

"Construire du logement social"

Forte de ces constats, Dominique Versini estime que l'objectif de Nicolas Sarkozy de réduire d'un tiers la pauvreté en 2012 (...) paraît difficile à tenir s'il n'y a pas des priorités fermes qui sont établies".

« Il reste moins de deux ans, il est temps de s’y mettre. Ils ne peuvent s’en sortir que s’il y a de priorités. La priorité la plus difficile et la plus longue, c’est construire du logement social (…) il n’est pas possible que des enfants vivent dans des centres d’hébergement d’urgence et dans des hôtels, ça les abîme, ça pénalise leur construction psychologique d’enfants », a déclaré Dominique Versini lundi sur Europe 1.

Ce rapport de la défenseure des enfants pourrait être le dernier, car la fonction de Dominique Versini devrait disparaître l’an prochain.