Doit on se méfier de la protection affichée sur les boîtes des crèmes solaires ? Une étude de 60 millions de consommateurs, en kiosque jeudi, a utilisé une nouvelle méthode de test sur 10 crèmes solaires pour enfants. Résultat : 6 d'entre elles ne protègent pas autant que le niveau affiché sur la boite.

"Ces doutes, on les avait déjà depuis quelques années, donc nous avons voulu vérifier", explique Thomas Laurenceau, rédacteur en chef à 60 millions de consommateurs au micro d'Europe 1. Alors que les études portent généralement sur des volontaires qui appliquent de la crème solaire sur la peau, le magazine a utilisé une "méthode alternative" "in vitro sur des cellules".  "Il se trouve que les résultats ne sont pas les mêmes". Avec cette méthode alternative, seulement 60% des crèmes ne protègent pas autant qu'elles l'affichent. "On ne peut pas vraiment faire de lien entre le prix ou la marque et les résultats", précise Thomas Laurenceau.

Pire, "le consommateur croit que c'est une crème très efficace", poursuit le rédacteur en chef du magazine. "En plus, (...) ces crèmes ont des propriétés inflammatoires qui empêchent la peau de rougir, elles empêchent le coup de soleil survenir Mais ce sont des faux-semblants car la peau brûle quand même. On ne le voit pas. On se croit protégé alors qu'on ne l'est pas vraiment."