50.000 personnes à sa soirée Facebook

  • A
  • A
50.000 personnes à sa soirée Facebook
Son père s'est inquiété du phénomène et a décide porter plainte contre X.
Partagez sur :

Via Facebook, un jeune du Puy-de-Dôme s'est retrouvé avec plus de 50.000 invités.

C'est une simple boum qui s'est transformée en événement géant dans la région clermontoise. Benjamin, un jeune de Chamalières dans le Puy-de-Dôme, comptait simplement organiser une petite fête chez ses grands-parents avec des copains pour souffler sa 14e bougie. "Il avait choisi d’inviter 29 de ses amis", affirme son père interrogé par La Montagne. Mais une amie du jeune garçon lui est alors venue en aide pour l'organisation en créant un événement privé sur Facebook.

"Vers 22 heures, j’ai vu sur mon iPad qu’il y avait déjà plus de soixante personnes qui commençaient à répondre à cet événement et qu’avait été mise l’adresse de mes parents !", raconte le père de famille visiblement surpris par l'ampleur prise par la fête d'anniversaire.

La fête relayée par les réseaux sociaux

Mais "j’ai réussi à supprimer l’événement", ajoute le père qui a donc cru que "la bêtise" avait été réparée. C'était sans compter le fait qu'un autre groupe, accessible sur invitation, avait également été créé. "Ce sont mes parents et des membres de ma famille qui m’ont appelé lundi soir pour me prévenir. Ce groupe secret 'Fête Benjamin' comptait déjà 16.500 membres", s'inquiète le père. Cette progression s'explique par le fait que chaque membre du groupe a la possibilité d'inviter à son tour 60 personnes. L'effet a été immédiat puisque de nombreux "invités" ont relayé l'information sur les réseaux sociaux.

25.04 tweet clermont okok 365

 Le père porte plainte

Le lendemain, le groupe avait atteint déjà plus de 32.000 membres. Son père s'est alors inquiété et a décide porter plainte contre X. Le père affirme avoir envoyé près "500 signalements à Facebook" mais assure qu'il n'a eu aucune nouvelle de leur part. "J’ai beau essayer de modérer, ça part dans tous les sens avec des photomontages de mon fils, des annonces que ce sera un Projet X", en référence au film américain à la mode chez les "ados". Un autre groupe, intitulé "Fête Benjamin" Jaude s'est créé et compte 15.000 membres supplémentaires.

Certains jeunes ont donc prévu de se rendre à la fête. "Avec des potes, on a vraiment prévu d'y aller. Pas pour faire la fête mais au moins pour voir qui va y aller et ce que ça va donner. Je pense qu'il y aura 2.000 personnes dans la rue, ça va impressionnant. S'il y a des gars qui sont saouls et qu'ils commencent à se battre, je pense que ça peut mal tourner. Mais j'irai quand même pour voir", assure Lucas, un jeune habitant rencontré par Europe 1.

Cette fête est ainsi devenue un des sujets de conversation préférés des jeunes Clermontois. Sur une autre page, le jeune Benjamin, qui voulait fêter ses 14 ans, a laissé un message pour couper court aux débordements : "je n'ai jamais dis que j'organisais une fête comme ça, alors bravo pour le délire, mais toute bonne chose a une fin".