5.000 Bretons toujours privés de téléphone

  • A
  • A
5.000 Bretons toujours privés de téléphone
@ MaxPPP
Partagez sur :

Les réparations des lignes endommagées par la tempête Joachim tardent à se terminer.

Les Morbihannais commencent à trouver le temps long. 12 jours après le passage de la tempête Joachim, plus de 5.000 personnes sont toujours privés du téléphone et d'Internet.

En Bretagne sud, les mairies sont très sollicitées par des usagers mécontents. "Ce sont les personnes âgées qui nous appellent", explique Myriam Bouchiki, responsable générale des services à Nivillac, dans le Morbihan. Ce sont les plus gênées par cette rupture des services car "ces personnes là, souvent isolées, n'ont pas de téléphones portables", ajoute-t-elle au micro d’Euope 1.

400 techniciens sur la brêche

France Telecom doit encore réparer 1.300 poteaux électriques brisés dans le Morbihan où la tempête Joachim s'est accompagnée de rafales de vent allant jusqu'à 140 km/h. 400 techniciens sont sur la brêche pour remettre en état les câbles endommagés.

"C'est long parce qu'il faut aller sur chaque ligne, chez chaque client, pour rétablir la ligne aérienne", analyse Christophe Hervé, directeur des interventions techniques à France Telecom. "Une réparation, qui mobilise une nacelle et deux technicien, prend en moyenne une demi-journée, souligne-t-il.

218.000 personnes avaient connu des coupures d'électricité après le passage de Joachim. Pour les derniers naufragés du téléphone, la situation devrait revenir à la normale à la mi-janvier. Un délai jugé un peu long pour un coup de vent qui, selon les Bretons "ne ressemblaient pourtant pas à la tempête du siècle".