44 idées pour favoriser l’intégration

  • A
  • A
44 idées pour favoriser l’intégration
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Haut Conseil à l'intégration a remis un rapport sur la politique d'immigration depuis 20 ans.

Et si la France pouvait réussir sa politique d'immigration ? Le Haut Conseil à l'intégration a remis mardi un rapport à François Fillon sur le bilan de la politique d'intégration en France depuis 20 ans. Pendant un an, les membres du HCI ont étudié la politique d'intégration de plusieurs pays, rencontré des ambassadeurs, discuté avec des associations, des maires de plusieurs villes de France.

Le rapport, présenté jeudi à la presse, contient 44 propositions de nature très diverse, destinées à "relancer le modèle républicain d'intégration et de lutte contre les discriminations". Voici les principales mesures.

"La France a besoin de mieux se connaître"

Pour une meilleure répartition sur le territoire - Rappelant qu'en France, "un habitant sur cinq est immigré, ou enfant d'immigré" et que la France "reste un pays d'immigration" avec près de 180.000 titres de long séjour accordés chaque année, le HCI propose entre autres que "les parlementaires régulent les arrivées en fonction des possibilités d'accueil, par région". "Si des primo-arrivants s'installent sans cesse dans des zones où les immigrés sont nombreux, les chances d'intégration s'amenuisent", explique-t-il.

Pour la création de données géographiques sur les immigrés - Estimant que "la France a besoin de mieux se connaître", le HCI, tout en rappelant qu'il s'est "maintes fois" prononcé contre une classification ethnique de la population, propose "que la statistique publique récolte des données géographiques sur les immigrés et leurs enfants". "Ces indicateurs de la diversité ne s'apparentent pas du tout à des recensements systématiques ou à la constitution de fichiers", s'est défendu Yazid Sabeg, commissaire à la Diversité et à la l'Egalité des chances, jeudi sur Europe 1. "Ces données géographiques, objectives, permettront de mieux appréhender la réalité française, la concentration des immigrés dans certaines régions, la mobilité sociale de leurs enfants...", précise-t-il.

S’attaquer aux ghettos des HLM

Pour revoir le logement social - Le HCI entend également éviter les ghettos, notamment dans les HLM. Le Haut Conseil à l'intégration propose que les offices HLM puissent connaître la nationalité des personnes qu'ils reçoivent, ceci pour éviter le communautarisme. "Les concentrations communautaires se renforcent dans le logement social. On rencontre beaucoup plus de familles africaines, ou maghrébines dans les ensembles les plus dégradés. Ce qui alimente grandement le communautarisme, subi ou revendiqué", note le rapport.

Création d'un "code barre" pour les visas de tourisme

Pour mieux encadrer le regroupement familial - Le rapport préconise également le renforcement des exigences pour l'accueil d'un conjoint étranger et le regroupement familial. "Il faudra disposer d'un logement et d'un revenu, avant de faire venir l'époux ou l'épouse", précise le rapport.

Pour mieux contrôler les visas touristiques - Parmi les autres recommandations du HCI figurent l'organisation d'un débat annuel au parlement sur la politique d'immigration et d'intégration et a création d'un "code barre" pour les visas de tourisme (un dispositif qui existe déjà pour les visas de longue durée) afin d'assurer le suivi automatique des entrées et sorties de leurs bénéficiaires.

Le Haut conseil invite aussi les pouvoirs publics à obliger les élus à publier leur lieu de naissance ainsi que la nationalité et le lieu de naissance de leurs parents."Cela permettra de vérifier que les représentants politiques sont à l'image du pays", estime-t-il.