4 mises en examen pour un rapt d'enfant

  • A
  • A
4 mises en examen pour un rapt d'enfant
Janett Seeman, à droite, une des membres de ce mysterieux groupe, figure parmi les suspects écroués.@ MAXPPP
Partagez sur :

La mère prévoyait d'enlever ses enfants dont elle a été séparée depuis son divorce.

La mère de famille est soupçonnée d'avoir planifié le rapt de ses enfants qui vivent, depuis la séparation du couple, avec leur père à Montendre, en Charente-Maritime. Mais son projet a pris fin lorsque les gendarmes l'ont interpellée mardi à Agen. Dans le même temps, trois de ses complices présumés étaient arrêtés à Besançon ainsi que dans le sud de la France. Jeudi, à Saintes en Charente-Maritime, les quatre membres de ce groupe ont été mis en examen pour "association de malfaiteurs en vue de la préparation d'enlèvement de mineurs" et écroués.

Une maman récidiviste. Cette maman n'en est pas à son coup d'essai. Fin 2009, elle avait déjà enlevé ses enfants en refusant de ramener sa fille et ses deux garçons à leur père  au terme d'un droit de garde. Un avis de recherche avait été lancé et une association appelée "pour le retour de Léa, Andy et Tony" avait été créée. La mère avait été incarcérée avant d'être libérée et placée sous contrôle judiciaire en avril 2011. Pour ce nouveau projet, elle se serait donc entourée de trois complices présumés… et bien rodés.

gendarmerie bandeau

© MAXPPP

Un groupe spécialisé dans le rapt d'enfant… Les trois autres personnes mises en examen appartiendraient, selon les mots du procureur de Saintes, à un groupe autonome qui "se constitue à la demande de parents pour enlever des enfants". L'enquête aurait notamment prouvé que les enfants ont été approchés début septembre par un couple et que le groupe possédait l’emploi du temps complet des enfants. Parmi eux, une certaine Janett Seemann. Elle est la compagne de Christian Maillaud, dit "Stan", qui a "disparu" le 22 septembre dernier en prenant la fuite à travers champs pour se substituer à un banal contrôle de son véhicule par la gendarmerie près d'Amancey, dans le Doubs.

"Stan" Maillaud, amateur de la théorie du complot, s'adresse aux "forces publiques" :

… qui dit lutter contre la pédophilie et le satanisme. Christian Maillaud , ancien gendarme de 44 ans qui dit lutter contre "les réseaux pédophiles et sataniques", a déjà été condamné pour des faits d'enlèvement d'enfant à l’étranger. Il est sous le coup d'un mandat d'arrêt depuis sa condamnation en avril 2009 à un an de prison  pour "soustraction d'enfants" par le tribunal correctionnel de Perpignan dans les Pyrénées-Orientales.

Jannett Seemann dans un reportage de France 3 le 21 octobre :

Le 21 octobre, sa compagne avait rassemblé une cinquantaine de personnes à Amancey afin d'alarmer l'opinion sur la disparition de son compagnon.  Enfin, un autres des mis en examen est un homme originaire de Dijon. Il est également soupçonné d'avoir tagué la façade du Tribunal de Besançon dans la nuit du 14 octobre d'étranges inscriptions : "Marana tha RRR – W: France danger viols tous concerner vidéo – W: Stan Maillaud RRR".