4 départements en vigilance orange

  • A
  • A
4 départements en vigilance orange
@ Max PPP
Partagez sur :

La Haute-Marne, la Marne, l'Yonne et l'Aube sont toujours en alerte inondations lundi matin.

4 départements en alerte. L'heure était au nettoyage lundi en Côte-d'Or, après les fortes inondations du week-end, tandis que la vigilance orange concernera encore quatre départements mardi. Météo France a placé en vigilance orange aux crues pour mardi la Haute-Marne, la Marne, l'Yonne auxquels s'ajoute l'Aube. Le tronçon "Seine troyenne" entre Courtenot et Romilly-sur-Seine avait été placé en vigilance orange lundi après-midi et des inondations sont redoutées notamment dans l'agglomération troyenne, selon la préfecture de l'Aube. "Les lacs de la forêt d'Orient qui régulent le débit de la Seine vont prochainement arriver à saturation, les nappes phréatiques sont également saturées et nous redoutons dans les 36 heures des débordements à Troyes", a-t-on indiqué à la préfecture.

Selon le service de prévisions des crues, le débit de la Seine à Troyes, actuellement de 130 m3/seconde, pourrait atteindre au moins 180 m3/seconde dans les heures prochaines. "Cette situation à venir est de nature à entraîner des inondations, en aval des lacs réservoirs", a-t-on ajouté à la préfecture de l'Aube. A Bar-sur-Seine, le niveau de la Seine qui a atteint 2,84 mètres lundi en fin de matinée, entraînant quelques inondations dans les rues proches des berges, tend à se stabiliser, a-t-on indiqué à la mairie.

A Sens, la crue attendue dans la nuit. Dans l'Yonne, la vigilance orange est maintenue sur l'Armançon et le Serein, selon la préfecture. "Le niveau d'eau continuera de monter sur le secteur Esnon-Migennes jusqu'en début d'après-midi" et "l'onde de crue se propage sur l'Yonne", dans sa partie aval, au nord du département, ajoute la même source. Dans le secteur de Joigny, "le pic est attendu en fin d'après-midi", tandis qu'à Sens, la crue était prévue "durant la nuit avec une hausse du niveau d'eau (60 cm environ) par rapport au niveau de ce matin" et des "débordements localisés à prévoir", précise-t-on. La crue se situe entre celle de 1999 et celle de 2010, ont estimé les autorités préfectorales.