4,5 jours de classe, mercredi compris

  • A
  • A
4,5 jours de classe, mercredi compris
@ MAXPPP
Partagez sur :

C'est la recommandation issue de la concertation sur l'école et rendue vendredi.

Deux mois de concertation plus tard, voici l'heure des recommandations. Le rapport sur la refondation de l'école a été remis vendredi à Vincent Peillon qui rendra, lui, ses premiers arbitrages dans une semaine, avant une loi. Parmi les préconisations très attendues par les élèves, leurs parents et les enseignants, celles concernant les rythmes scolaires. Le retour à une semaine de 4,5 jours en primaire a été préconisé. Et avec lui, plusieurs mesures qui vont avec :

La demi-journée de classe en plus, c'est le mercredi. Les experts qui ont étudié les données récoltées lors de la concertation plaident pour que les élèves retournent en classe le mercredi matin. Et non le samedi matin. Mais le rapport laisse la porte ouverte à cette dernière option si elle est choisie localement.

Des journées en classe raccourcies. Les rapporteurs sur ce dossier se prononcent aussi pour une journée de classe qui ne dépasse pas 5 heures en primaire, en sixième et en cinquième, et pas plus de 6 heures en quatrième et troisième.

Un accueil après la classe. "Nous rajoutons la nécessité de prévoir un accueil de tous les enfants jusqu'à une heure avancée de l'après-midi", a souligné l'ancien recteur Christian Forestier, l'un des quatre rapporteurs. La limite est fixée à 16h30 ou 17h au minimum. "Ce temps doit permettre l'aide aux devoirs, l'aide personnalisée", a-t-il ajouté.

Une pause déjeuner aménagée. Une pause d'une heure et demie à la mi-journée est aussi demandée.

Reste en suspens la question de l'étalement des heures de classe sur l'année entière cette fois. "Il faudrait réfléchir à un allongement d'une ou deux semaines" de l'année scolaire, mais ce sujet ne fait pas consensus, a précisé l'ancien recteur Christian Forestier. Si on veut respecter l'équilibre sept semaines de classe, deux semaines de vacances, "soit on ne zone aucune vacance, soit on les zone toutes", a-t-il fait valoir.