340 passagers bloqués 30h à Roissy

  • A
  • A
340 passagers bloqués 30h à Roissy
@ MaxPPP
Partagez sur :

Un problème technique, qui tarde à être résolu, bloque des vacanciers en partance pour la Grèce.

Les vacanciers devaient décoller pour la Grèce dimanche matin… mais étaient toujours bloqués à l'aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle, lundi après-midi. Au total, 340 passagers en partance pour l’île de Kos, ont vu leur vol retardé en raison d'un problème technique sur leur avion. Ce dernier devrait toutefois décoller lundi en fin d'après-midi, selon une source de l'aéroport.

Des menaces de blocage. La première déconvenue a eu lieu dimanche matin. 170 vacanciers qui devaient prendre l'avion dimanche matin à 6 heures pour l’île de Kos, dans les Cyclades, ont appris qu'en raison d'un boîtier endommagé sur leur avion, leur vol affrété, par la compagnie Small Planet, est retardé. Faute d'avoir trouvé une solution dans la journée, les passagers ont donc été contraints de passer la nuit à l'hôtel. "La tension commence à monter. Les gens sont à bout. Il y a beaucoup d’enfants. On a très peu d’informations de la compagnie. On se sent abandonnés", a expliqué Denis, qui partait pour une semaine de vacances avec un ami. Certains passagers ont d'ailleurs menacé de bloquer l’accès au terminal pour qu’une solution soit trouvée, rapporte Le Parisien.

"Sans explication et sans interlocuteur". La compagnie aérienne Small Planet a en effet tardé à leur donner des explications. "Depuis 6h du matin le 14 juillet, nous sommes sans explication et sans interlocuteur. On vient juste d'apprendre que la compagnie qui a été choisie par les tour opérateurs français est une compagnie lituanienne qui n'a pas les autorisations de décoller en raison d'avaries à répétition", a confié Benjamin, interrogé par France Info.

L'avion devrait partir en fin de journée. Depuis lundi matin, les passagers attendent au terminal 3 de l'aéroport et un groupe de 170 s'est ajouté au groupe dans la matinée. Un deuxième vol pour la même direction était en effet prévu pour lundi. La Fram, qui s'est occupé du voyage, a fini par annoncer qu'un avion devrait être dépêché de Grande-Bretagne pour un décollage à 18h25, soit plus de 30 heures après le premier vol initial.

En cette période estivale, il est effet plus compliqué de trouver des avions disponibles. "Il est extrêmement difficile de trouver des avions dans ces moments-là parce que c'est un des moments les plus chargés en termes de trafic aérien", abonde la directrice commerciale de Fram, Eve-Lise Blanc-Deleuze. "L'avion aurait dû repartir ce midi, mais l'avion est toujours en panne. Small Planet a donc passé un accord avec un autre compagnie, qui va affréter un vol", a indiqué une autre source de la compagnie.