3 Suisses : les commandes annulées

  • A
  • A
3 Suisses : les commandes annulées
@ CAPTURE 3 SUISSES
Partagez sur :

Sur Facebook, le site marchand, victime d'un bug, s'excuse et promet de contacter les clients lésés.

L'iPad à 260 euros et l'iMac à 500 euros resteront des mirages. Les 3 Suisses ont annoncé mardi sur leur page Facebook qu'ils n'honoreront pas les commandes passées dans la nuit de lundi à mardi avec le code promotionnel 29343.

"Dans le cadre de l’opération de découverte de la nouvelle collection Automne-Hiver 2012/2013, l’une des offres spécialement destinées aux clientes préférant le catalogue papier, a connu un bug lié à des erreurs de paramétrage informatique. Cette offre prévoyait une réduction de 20% (et non 50%) applicable exclusivement sur les références mode et déco issues du nouveau catalogue (et non du site web)", explique le site spécialisé dans la vente par correspondance. 

facebook, 3 suisses, bug

© CAPTURE FACEBOOK

Un dédommagement ?

"L’information sur ce bug s’est rapidement propagée via les réseaux sociaux et a conduit à des volumes de commandes inhabituels notamment sur des produits qui ne font jamais l’objet de réduction", poursuit le communiqué des 3 Suisses avant de se faire plus clair : "Ces commandes concernées ne seront pas honorées".

"Toucher un Mac à 500 euros alors qu'à la base ils sont à 1.200 euros, fallait pas rêver", se résigne au micro d'Europe 1 un des clients venu faire ses emplettes sur Internet en entendant parler de l'offre miraculeuse. "On ne sait jamais, ça aurait pu ne pas être une erreur mais je ne me faisais pas d'illusion", admet-il.

Toutefois, les 3 Suisses pourraient réserver un petit dédommagement à ses clients. C'est ce que laisse entendre cette phrase : "chaque client sera recontacté individuellement dans les prochains jours".

3 suisses, reduction, vente par correspondance

© CAPTURE 3SUISSES

"Aucune chance" d'obtenir gain de cause

Joint par Europe1.fr, l'avocat Arnaud Zuck n'a pas été surpris de cette décision des 3 Suisses et ne se fait aucune illusion quant à un éventuel recours devant la justice. "Il n'y a aucune chance que les commandes soient honorées", assure celui qui avait défendu un client, déjà face aux 3 Suisses, en 2009 après un problème d'étiquetage d'un téléviseur Samsung. Ce dernier, dont le prix était fixé à 1.899 euros, avait été temporairement disponible à 179 euros, soit 90% de moins. Une erreur, affirmait le site marchand, imputable à un bug informatique.

Le jugement avait donné gain de cause aux 3 Suisses pour vice de consentement. Le juge de proximité a retenu dans cette affaire "l'erreur de bonne foi" et "le vil prix pour défaut de contrepartie". "Le jugement était bien motivé, on avait, avec mes deux collègues, déconseillé de se pourvoir en cassation", se rappelle Me Zuck. Il se dit "sûr" qu'il en serait de même cette fois.