3 enfants fuguent pour fuir les disputes

  • A
  • A
3 enfants fuguent pour fuir les disputes
Trois enfants ont mis en place un stratagème pour rejoindre leur grand-mère en train après trois changements et plus de 1.000 km. Objectif ? Fuir les disputes de leurs parents en instance de séparation.@ MAXPPP
Partagez sur :

Agés entre 8 et 14 ans, ils ont traversé la France en train pour rejoindre leur grand-mère.

Ils voulaient fuir l’ambiance pesante entre leurs parents, en instance de divorce. Trois enfants, âgés de 8, 10 et 14 ans, ont entamé la veille de la fête des pères un surprenant périple. De leur propre initiative, les bambins de La Roche-sur-Yon, en Vendée, ont décidé de rejoindre leur grand-mère qui vit à Cannes, sur la Côte d’Azur. Un parcours de plus de 1.000 kilomètres.

Ils avaient planifié leur voyage tous seuls

Comment s’y sont-ils pris ? Marie-Caroline, Camille et Marc-Antoine en week-end chez leur père ont prétexté l’oubli de costumes pour un spectacle au domicile de leur mère pour pouvoir repartir et mettre leur plan en exécution. C’est ainsi qu’ils ont rejoint la gare. Départ à 11h54 de La Roche-sur-Yon, pour une arrivée à Cannes à 22h02, via deux changements à Nantes et Lyon.

L’aînée a planifié le voyage en secret. Profitant de ses cours d’Internet au collège, l’adolescente de 14 ans a échangé deux billets de train déjà réservés par sa mère pour de prochaines vacances avant d’en acheter un troisième avec son argent de poche. A bord des différents trains, les trois enfants se sont fait contrôler sans inquiéter qui que ce soit.

Pendant ce temps-là à La Roche-sur-Yon, c’était une autre histoire. Policiers et gendarmes étaient mobilisés car les parents de Marie-Caroline, Camille et Marc-Antoine se sont rapidement inquiétés de l’absence de leurs enfants. Après avoir laissé des dizaines de messages sur le répondeur du portable éteint de la grande, la mère de famille est allée porter plainte pour disparition.

"N’appelle pas, sinon on fugue"

Ce sont d’ailleurs ces messages d’angoisse qui ont fait craquer l’aînée des enfants. Marie-Caroline a décidé de répondre à sa maman pour la rassurer, via un texto. "Ne t'inquiète pas, on a pris le train, on descend voir mamie sur Cannes. Mais n'appelle pas la police, sinon on fugue au beau milieu de la France !", écrit alors la jeune fille de 14 ans.

Avisé, le parquet de La Roche-sur-Yon décide alors de ne pas intervenir et laisse les enfants poursuivre leur périple. Mais à leur arrivée en gare de Cannes, tous trois ont eu droit à un comité d’accueil : leur grand-mère accompagnée de policiers. La mère de famille, quant à elle, a rejoint les trois fugueurs en sautant dans le premier avion pour la Côte d’Azur.