27 mesures pour la banlieue

  • A
  • A
27 mesures pour la banlieue
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le gouvernement doit annoncer des mesures pour l'emploi, l'éducation ou encore la rénovation urbaine.

Le gouvernement doit annoncer mardi 27 décisions en faveur de la banlieue qui portent sur l'emploi, l'éducation ou encore la poursuite de la rénovation urbaine, sans annoncer la création de moyens supplémentaires.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault préside dans la matinée un comité interministériel des Villes (CIV) qui doit entériner des mesures préparées par le ministre délégué à la Ville François Lamy pour "rétablir l'égalité entre les territoires". Dans un contexte budgétaire contraint, ces "engagements" se font sans mobilisation de moyens nouveaux, sauf l'expérimentation de 2.000 "emplois francs" en 2013, qui prévoient une subvention de 5.000 euros pour l'embauche de jeunes des quartiers. Aucun chiffre n'est ainsi donné pour la poursuite de la rénovation urbaine, bien que le CIV entérine le lancement d'une nouvelle génération d'opérations, promesse de campagne de François Hollande.

En revanche, pour éviter le saupoudrage, les crédits spécifiques du ministère de la Ville (500 millions d'euros) seront concentrés sur un millier de quartiers, les plus déshérités, contre 3.500 aujourd'hui, selon les conclusions du CIV. La nouvelle liste, qui devrait faire grincer des dents, ne sera annoncée qu'en juin. Surtout, tous les ministres sont invités à orienter une partie de leurs actions vers ces quartiers. Ainsi 30% des emplois d'avenir doivent bénéficier à des habitants de zones urbaines sensibles (ZUS), tout comme 25% des services civiques. Les banlieues difficiles doivent aussi bénéficier en premier de la scolarisation des enfants de moins de trois ans et de l'embauche de nouveaux enseignants.