25 ans de réclusion pour Michel Ambras

  • A
  • A
25 ans de réclusion pour Michel Ambras
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il a été reconnu coupable du meurtre d'un retraité, torturé à la perceuse lors d'un cambriolage.

Une peine de 25 ans de réclusion, assortie d'une peine de sûreté des deux tiers, a été prononcée mercredi, à l'encontre de Michel Ambras, par la cour d'assises des Yvelines. L'accusé a été reconnu coupable du meurtre d'un retraité, torturé à la perceuse lors d'un cambriolage en 1996.

Il nie être l'auteur des tortures

Michel Ambras, qui avait à nouveau nié être l'auteur des tortures avant que la cour ne délibère, est resté impassible à l'énoncé du verdict.

Il était accusé d'avoir participé dans la soirée du 15 au 16 avril 1996 au cambriolage du domicile de Willy Pomonti, 69 ans, à La Celle-Saint-Cloud, dans les Yvelines. Le retraité avait été retrouvé mort, les pieds et poings liés par du ruban adhésif. Il avait subi de nombreux coups lui ayant causé un enfoncement de la boîte crânienne, et présentait aussi deux blessures, au poignet et à la cuisse, faites avec une perceuse électrique.

Impliqué par une trace ADN

Une trace ADN inconnue a été découverte sur un mégot, mais durant dix ans l'enquête a piétiné jusqu'au rapprochement en 2006 avec le profil génétique de Michel Ambras, déjà condamné pour vol et escroquerie. Lors de son interpellation, l'homme avait reconnu les faits avant de revenir sur ses déclarations devant le juge d'instruction et de mettre un cause un autre homme.