231 cas de noyade en cinq semaines

  • A
  • A
231 cas de noyade en cinq semaines
Partagez sur :

Depuis le 1er juin, 12 jeunes de moins de 20 ans sont décédés, et parmi ceux-ci 2 enfants de moins de 6 ans.

231 cas de noyades, accidentelles ou non, ont provoqué 137 décès en cinq semaines, entre le 1er juin et le 5 juillet en France, selon des résultats provisoires de l'enquête NOYADES 2012 de l'Institut de veille sanitaire (InVS).

Sur ces 231 cas de noyades ayant entraîné une hospitalisation et/ou un décès, 148 sont des noyades "accidentelles", précise ce point de l'InVS concernant métropole et DOM-TOM.

12 jeunes de moins de 20 ans

"Parmi ces 148 noyades accidentelles, 73 (49%) ont été suivies d'un décès, soit en moyenne deux décès par jour", souligne l'InVS. "Si vacances riment souvent avec insouciance, la baignade doit rester synonyme de vigilance", rappelle-t-il.Parmi ces 148 cas, 40% ont eu lieu en mer, 15% en piscine (tous types confondus), 13% en plan d'eau, 28% en cours d'eau et 4% dans d'autres lieux (baignoires, bassins...).

Depuis le 1er juin, 12 jeunes de moins de 20 ans sont décédés, et parmi ceux-ci 2 enfants de moins de 6 ans, dont 1 en piscine privée familiale, ajoute l'institut qui renvoie à la brochure du Ba-BA de la baignade sans risques de l'Inpes. On y rappelle notamment de ne pas quitter des yeux les enfants, de ne pas surestimer ses capacités physiques, de respecter les consignes de sécurité et de se renseigner sur la météo.

Les autres cas recensés sur la même période concernent 29 cas de "noyades "intentionnelles" (suicide, tentative de suicide, agression) s'étant soldés par 25 décès et 59 cas de noyades "d'origine inconnue" ayant abouti à 39 morts, ajoute l'InVS.