2013, un très bon cru pour les astronomes

  • A
  • A
2013, un très bon cru pour les astronomes
@ REUTERS
Partagez sur :

Alors qu'un astéroïde passe ces jours-ci près de la terre, d'autres objets sont attendus cette année dans le ciel.

• L'info. Mercredi, Apophis visite la Terre. Que les superstitieux se rassurent : il ne s'agit pas de la divinité égyptienne du mal et des ténèbres, mais bien d'un astéroïde géant, qui passera à quelques 14,5 millions de kilomètres. Il n'est d'ailleurs pas le seul à s'approcher de notre planète, puisque deux comètes et un astéroïde supplémentaires sont attendus cette année par les astronomes.

25.000 fois Hiroshima. Apophis n'est pas un simple petit caillou : avec ses 270 mètres de diamètres, les scientifiques estiment qu'en cas d'impact, il dégagerait une énergie équivalente à celle de 25.000 bombardements d'Hiroshima. En 2004, lorsqu'il a été repéré pour la première fois, les astronomes évaluaient à 2,7 % la probabilité qu'il heurte la terre en 2029. Depuis, d'autres calculs ont permis d'écarter le danger, mais il reste selon la Nasa une chance sur 250.000 qu'une collision se produise en 2036.

Si Apophis porte un nom de divinité, la plupart des objets qui traversent le ciel portent des noms barbares. C'est le cas de 2012 DA 14, l'autre caillou attendu cette année, qui devrait survoler la terre le 15 février. D'un diamètre de 57 mètres, il devrait passer très, très près de nous : 34.500 kilomètres d'altitude, soit plus près que les satellites géostationnaires, ancrés à 35.786 kilomètres d'altitudes. Une distance tellement faible qu'armés d'une bonne paire de jumelles, les amateurs de ciel étoilé pourraient l'observer.

Une comète visible à l'œil nu. Alors que les astéroïdes sont des cailloux, les comètes sont elles composées de glace et de poussière. Une caractéristique qui contribue à leur renommée : lorsqu'elles s'approchent de notre étoile, la chaleur est telle qu'elles rejettent des gaz et une traînée de poussières qui se reflètent dans la lumière du Soleil. C'est ce qu'on appelle la queue de la comète.

Deux d'entre elles devraient faire une apparition en 2013 : 2011 L4, qui apparaîtra dans le ciel à la mi-mars, et surtout ISON, qui passera près du soleil courant novembre. Cette dernière devrait d'ailleurs passer tellement près du soleil qu'elle restera visible à l'œil nu pendant plusieurs mois, se réjouissent les astronomes.