20 ans requis contre Ferrara

  • A
  • A
20 ans requis contre Ferrara
Antonio Ferrara, dit le "roi de la belle"@ Capture d'écran Ina
Partagez sur :

Le "roi de la belle" est jugé en appel, pour son évasion, en 2003, de la prison de Fresnes.

De 18 à 20 ans de prison contre "le roi de la belle" : c'est la peine requise, lundi, contre Antonio Ferrara. A 37 ans, il est jugé en appel devant la cour d'assises de Paris pour son évasion, en 2003, de la prison de Fresnes. En première instance, Antonio Ferrara avait été condamné à 17 ans de réclusion.

Achoui, une "lourde" responsabilité

Autre personnalité sur le banc des accusés : son avocat, Me Achoui, suspecté d'avoir été complice de cette évasion. Contre lui, une peine de 7 ans de prison a été requise, équivalente à sa condamnation en première instance. Une interdiction d'exercer à vie a aussi été demandée.

Pour l'avocate générale, la responsabilité de Karim Achoui est "lourde", car "en tant qu'avocat il était aussi un auxiliaire de justice" et avait un devoir "d'honnêteté et d'exemple".

"Une scène de guérilla"

Retour sur les faits : le 12 mars 2003, au petit matin, une dizaine d'hommes cagoulés et munis d'armes de guerre avaient pris d'assaut la maison d'arrêt, faisant exploser ses portes et arrosant les miradors, où se trouvaient deux surveillants, de tirs d'armes automatiques. "Une scène de guérilla", a décrit l'avocate générale.

"La liberté la plus grande n'est pas celle qu'on obtient en s'évadant", a conclu l'avocate générale lors de ses réquisitions.

Contre les deux autres complices présumés d'Antonio Ferrara, Dominique Battini, le seul qui a avoué, et Karim Bouabbas, l'avocate générale, Anne Vosgien, a demandé des peines de 16 à 18 ans de réclusion criminelle. En première instance, ils avaient été condamnés à 15 ans de prison. Enfin, une peine de 15 ans ferme a été réclamée contre Bachir Airouche, le dernier complice présumé, qui avait été acquitté en première instance.

Les plaidoiries de la défense doivent désormais durer trois jours. Le verdict est attendu en fin de semaine.