"20 à 50% de risque en plus"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le professeur Bernard Bégaud confirme que la prise de tranquillisants augmente le risque de contracter une maladie d’Alzheimer.

Propos recueillis par Mélanie Gomez