1er-Mai : 100.000 manifestants selon les autorités

  • A
  • A
1er-Mai : 100.000 manifestants selon les autorités
Défilé du 1er mai 2011.@ MAXPPP
Partagez sur :

EN IMAGES - La CGT avance, quant à elle, le chiffre de 210.000 manifestants.

Le contexte. Les syndicats espéraient rassembler un maximum de monde pour cette fête du travail cuvée 2014. Un défilé menacé par la pluie et assombri par les résultats d’un sondage Ifop dévoilé le matin même : seulement 32% des Français font confiance aux syndicats.

Pour la première fois, FO et la CGT défilaient ensemble pour protester contre la politique du gouvernement, en compagnie de la FSU et Solidaires. A la mi-avril, le secrétaire de la CGT Thierry Lepaon avait appelé les organisations syndicales à se rassembler. Le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, lui avait alors répondu que les deux syndicats “ne pratiquent pas tout à fait le même type de syndicalisme”. Son syndicat, avec Unsa, a donc fait bande à part et réuni environ 200 militants, sur le thème de l’Europe.

Dans le "gros" cortège, plusieurs milliers de personnes, unies contre le pacte de responsabilité et la politique du nouveau gouvernement, ont scandé une multitude de slogans contre "l'austérité". Quelques personnalités de gauche leur ont aussi apporté leur soutien : Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent du Front de gauche, Nathalie Arthaud et Jean-Pierre Mercier, syndicaliste chez PSA, de Lutte ouvrière. Eva Joly, ancienne candidate écologiste à la présidentielle, était également de la partie.



Alors, on est combien ? La question du nombre de manifestants fait, comme à chaque fois, débat. Selon la CGT, 65.000 personnes ont battu le pavé dans la capitale, et 210.000 dans toute la France. Les autorités ont, elles, dénombré de son côté près de 100.000 manifestants dans toute la France. Une entreprise toulousaine pense avoir trouvé la solution à ce problème. Grâce à un outil qu’elle utilise pour connaître les déplacements des personnes dans les commerces, elle pense qu’elle sera capable d’estimer un nombre minimum de manifestants.

Le reste de la France jeudi matin. A Lyon, le 1er mai a réuni un millier de personnes environ jusqu'à la place Bellecour, invitées à acheter les "muguets des communistes". De leur côté, Jean-Claude Mailly et FO étaient rassemblés dans le quartier de La Croix-Rousse, comme chaque année, devant la plaque commémorant la mémoire des Canuts, en souvenir de la révolte de ces ouvriers de la soie dans les années 1830.

Plusieurs milliers de personnes ont également défilé à Marseille pour dire leur "colère" face à la "politique d'austérité" du gouvernement de Manuel Valls, deux jours après le vote à l'Assemblée du programme de stabilité. Les manifestants, 20.000 selon les organisateurs - près de 3.000 selon la police -, ont rejoint le Vieux-Port par une matinée ensoleillée.

lyon

La dénonciation du pacte de responsabilité a été au coeur de tous les défilés, qui ont rassemblé de 1.300 à 3.000 personnes à Rennes, selon les sources, de 950 à 1.200 personnes à Rouen, et environ 450 à Saint-Nazaire.

A Toulouse, la CGT a revendiqué 6.000 manifestants (2.800 selon  la police). A Bordeaux, entre 4.000 et 10.000 personnes étaient dans la rue, davantage qu'en 2013. "Cela ne peut plus durer, ça va péter", scandaient les manifestants.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

HISTORIQUE - 1er mai : FO et la CGT ensemble, mais...

PROGRAMME - 1er : le FN lance sa campagne des européennes

INTERVIEW E1 - Lapaon appelle les salariés à se "mobiliser"