15 sangliers victimes des algues vertes

  • A
  • A
15 sangliers victimes des algues vertes
@ MAXPPP
Partagez sur :

Ils ont été retrouvés morts de samedi à mardi sur la même plage bretonne, pleine d'algues vertes.

La plage Saint-Maurice à Morieux, dans les Côtes-d'Armor, était fermée à cause de la présence d’algues vertes depuis une semaine et demi. Mais cela n’a visiblement pas suffi. En tout depuis samedi, les cadavres d'une quinzaine de sangliers y ont été retrouvés. Deux marcassins, selon la préfecture, cinq selon la commune, ont été retrouvés morts mardi sur cette plage. C'est près de cette même plage que trois laies et cinq marcassins avaient été retrouvés morts samedi soir, "dans l'estuaire du Gouessant, entre le Pont Rolland et la plage Saint-Maurice", a précisé la préfecture. Déjà au début du mois, deux autres sangliers avaient été découverts, morts asphyxiés de la même manière, sur cette même étendue de sable.

Des prélèvements d'eau du Gouessant, "là où se sont abreuvés les animaux", ont été effectués, a indiqué la préfecture. Les cadavres des animaux doivent être autopsiés.

La préfecture des Côtes-d'Armor a demandé lundi des analyses complémentaires à l'autopsie de huit sangliers retrouvés morts samedi sur cette plage fermée en raison de la présence d'algues vertes. Les résultats de recherche de H2S (hydrogène sulfuré) dégagé par la putréfaction ne seront pas connus avant le milieu de la semaine prochaine. Il faudra attendre deux à trois semaines pour les recherches toxicologiques.

"Un immense champ d’algues vertes"

Cette mort n’étonne en rien le porte-parole de l’association Urgence algues vertes. André Ollivro explique sur Europe 1 que "les sangliers sont morts parce que les algues vertes ont transformé le sable en vase, qui a tout un tas de produits sulfureux comme le méthane".

Selon lui, la plage est souillée depuis huit jours. Et André Ollivro de déplorer le fait que les algues ne sont plus ramassées car le centre de traitement est totalement saturé. "C’est un immense champ d’algues vertes. Il y a de la vase. Il y a du purin", commente-t-il.

"Il y a un risque sanitaire profond" :

Le maire de Morieux tient un tout autre discours. Jean-Pierre Briens assure qu'à l'endroit où ont été découverts les huit sangliers morts "il y a de l'eau dormante". Et d'ajouter qu'il ne sait pas si leur décès est lié aux algues vertes. Car, assure le premier magistrat de Morieux, "sur la plage Saint-Maurice, il n’y a pas d’algues vertes depuis de nombreux jours. Au moment où (les sangliers, ndlr) sont morts, il n’y en avait pas".

La prolifération des algues vertes, qui émettent des gaz toxiques lors de leur putréfaction, "est principalement liée à des concentrations élevées de nitrates dans les eaux, apportés par les activités humaines, en particulier l'agriculture", a rappelé récemment l'Agence de sécurité sanitaire de l'environnement.

Depuis le début de l'été, 32.000 mètres cube d'algues vertes ont été ramassées en Bretagne. C'est 15 % de plus que l'année passée à la même époque.