14 juillet : les soldats africains à l’honneur

  • A
  • A
14 juillet : les soldats africains à l’honneur
Tous régiments confondus, le défilé des représentants de Serval sera composé de 450 militaires sur les Champs-Elysées. Les Maliens en tête de file.@ Max PPP
Partagez sur :

Les militaires français vont retrouver leurs frères d’armes africains de l’opération Serval au Mali.

L’INFO. Ce sont actuellement les derniers réglages avant le défilé militaire du 14 juillet, dimanche sur les Champs-Elysées. Cette année, le cortège militaire sera légèrement réduit par souci d'économies. Comme le révélait mardi Europe 1, il y aura moins d'avions dans le ciel de Paris ainsi que moins de véhicules sur le pavé. A l'honneur dimanche : les troupes africaines et les unités françaises de l'opération Serval engagées depuis janvier au Mali. Une soixantaine de soldats maliens auront d'ailleurs la charge d'ouvrir le bal.

> A lire : Des économies pour le défilé du 14 juillet

"Joie et fierté". Le défilé est calé, calibré au millimètre mais particulièrement chargé en émotions. Il y a dix jours, le colonel Dao était à Kidal en opération au nord du Mali aux côtés des soldats français. "Ce sont des moments de très grande joie, de fierté pour nous aux côtés de nos frères d’armes français avec lesquels nous sommes sur le terrain depuis janvier", assure le colonel. Selon lui, le Mali a des "relations particulières" avec la France "qui est venue à notre secours". "Le pays est en train de se stabiliser et nous allons célébrer la fête nationale", se réjouit-il au micro d’Europe 1.

"Un moment de fraternité". Fêter son attachement à la France, le militaire malien le fera auprès des français de l'opération Serval qui seront eux aussi sur les Champs Elysées notamment le colonel Gèze. Il dirigeait le régiment qui est entré dans Bamako, la capitale. "Nous allons retrouver ceux avec qui nous avons passé ces moments très intenses. Cette fabuleuse aventure mais qui a été parfois rude, dure, difficile. C’est un grand moment de fraternité", affirme le militaire français.

14 pays présents. Des jours entiers de préparation ont été nécessaires pour tenir les rangs, marcher au pas. Toutes les nations africaines ayant participé à Serval parmi lesquelles le Tchad, le Burkina Faso et le Ghana s'entraînent depuis lundi. "Le problème, c’est que ce sont des gens qui ont une manière de marcher en OS (ordre serré, ndlr) différente. Donc il va falloir réussir l’amalgame entre les 14 pays et les faire marcher à la française exclusivement pour ce défilé", explique un autre militaire français en pleine préparation. Tous régiments confondus, le défilé des représentants de Serval sera composé de 450 militaires sur les Champs-Elysées. Les Maliens en tête de file.