14 juillet : Hollande sifflé sur les Champs-Elysées

  • A
  • A
14 juillet : Hollande sifflé sur les Champs-Elysées
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDÉO - Des huées et des sifflets ont été entendus lors du passage du chef de l'Etat, avant le défilé.

L'INFO. "Une armée d'avant-garde, fière de son passé". C'est sur ce thème qu'ont défilé dimanche les militaires français sur les Champs Élysées, sous un soleil radieux. Vers 10 heures, François Hollande a pris place à bord d'un véhicule de commandement, pour passer les troupes en revue. Il a été sifflé par des militants anti-mariage gay. Puis, ce sont des troupes maliennes qui ont ouvert le défilé.

14 juillet

© CHARLES CARRASCO / EUROPE 1

Hollande sifflé. Le chef de l’État a été sifflé par des opposants au mariage homosexuel, alors qu'il se trouvait à bord de la voiture le conduisant à la tribune présidentielle pour assister au défilé. Le mouvement de la Manif pour Tous avait indiqué dans la semaine n'appeler à aucune action dimanche "par respect pour l'armée française". Mais sur Twitter, les plus résolus des opposants s'étaient donné rendez-vous. Un homme a ensuite suivi à leur demande les policiers, sans opposer de résistance, au niveau du Grand Palais et de l'avenue Franklin-Roosevelt.

Troupes maliennes et croates. C'est un détachement de la Minusma, la force de l'ONU à forte composante africaine, en fonctions depuis début juillet au Mali, qui a ouvert le défilé. Un détachement croate, dont le pays est l'invité d'honneur du défilé, deux semaines après son entrée dans l'Union européenne, doit également marcher sur les Champs Elysées.

> ZOOM : Les soldats africains à l'honneur

Hollande 14 juillet

© CAPTURE D'ECRAN

Ban Ki-moon et Dioncounda Traoré à la tribune. A la tribune présidentielle, François Hollande est entouré du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et du président malien par intérim, Dioncounda Traoré. Le président croate, Ivo Josipovic, est également présent.

> ZOOM : Des économies pour le défilé du 14 juillet

patrouille de france

© CHARLES CARRASCO / EUROPE 1

Les 50 ans de l'Ordre national du mérite. Vers 10h30, la patrouille de France a tracé le traditionnel drapeau bleu-blanc-rouge dans le ciel, survolant la tribune officielle. Avant le début du défilé, les 50 ans de l'Ordre national du mérite ont été célébrés. Des jeunes en service civique ont déployé une pièce d'étoffe bleue pour former l'étoile à six branches doubles de l'Ordre national du mérite, avec les musiciens de la Garde républicaine.