11-Septembre : la "curieuse" collaboration des étudiants d'HEC

  • A
  • A
11-Septembre : la "curieuse" collaboration des étudiants d'HEC
@ CAPTURE D'ECRAN SITE REOPEN911
Partagez sur :

La junior entreprise de la célèbre école a réalisé un sondage pour l’association ReOpen911.

D’un côté la junior entreprise d’HEC, la très réputée "École des hautes études commerciales" de Paris. De l’autre, l’association polémique ReOpen911 (pour la réouverture de l'enquête sur le 11-Septembre), considérée comme la représentante des "conspirationnistes" en France. A priori, rien ne rapproche la prestigieuse école et l’association qui remet en cause la version officielle des attentats du 11-Septembre. Si ce n’est que ReOpen911 publie, vendredi, une étude sur le 11-Septembre "co-brandée" avec HEC.

ReOpen911 présente "un sondage exclusif HEC"

Selon ce sondage réalisé par les étudiants d’HEC en juin dernier,  58% des Français "expriment des doutes sur la version officielle, contre seulement 31% qui n’ont pas de doutes" sur ce qui s’est passé le 11-Septembre 2001. "Un tiers (34%) envisagent également que les autorités américaines aient pu être impliquées dans la réalisation des attentats". Un sondage qui satisfait donc pleinement ReOpen911, dont la thèse est que les attentats du 11-Septembre ont surtout "servi de prétexte à une dérive ultra-sécuritaire, liberticide et anti-démocratique de nos sociétés sous couvert de guerre au terrorisme".

Joint par Europe1.fr, la junior entreprise d’HEC se défend d’avoir apporté un quelconque crédit à la thèse "conspirationniste", lors de cette collaboration. "Avec cette étude, nous avons procédé comme d’habitude, nous avons élaboré des questions, nous les avons fait valider à notre client et nous avons interrogé 500 personnes par téléphone", explique David Le Louarn, chargé de projet sur ce sondage.

"On refuse très peu d’études, tant qu’elles sont à notre portée et qu’elles ne sont pas en contradiction avec notre code de déontologie", ajoute l’étudiant pour qui ce sondage et son client rentraient bien dans les règles déontologiques que s’est fixée la junior entreprise. "Cette étude n’est pas moins intéressante qu’une autre. Si un adversaire de ReOpen911 nous avait  commandé un sondage, nous l’aurions fait de la même manière", renchérit-il, avant d’insister : "nous ne refusons aucun client pour ses idées".

HEC sert à "crédibiliser" ReOpen911 ?

Reste que du côté de ReOpen911, on se satisfait de ce coup d’éclairage. "Comme nous sommes diabolisés, nous essayons de tout faire pour nous crédibiliser : nous avons recours à des experts, des scientifiques et donc à HEC pour ce sondage", indique Arnaud Bérard, membre du Conseil d’administration de ReOpen911. "Si nous avions fait le sondage nous-mêmes, on nous aurait accusés d’avoir truqué les résultats", ajoute-t-il, content que son logo soit désormais présenté côte-à-côte de celui de la célèbre HEC.

Interrogé sur le crédit qu’il apporte à une association comme ReOpen911 avec ce "sondage exclusif HEC" : l’étudiant de l'école, David Le Louarn, répond "c’est plutôt flatteur, cela veut dire que nous sommes crédibles".

Contactée par Europe1.fr, la direction d'HEC n'a pas encore donné suite à nos demandes de précisions.