100 ans après, le soldat Albert twitte la Première Guerre mondiale

  • A
  • A
100 ans après, le soldat Albert twitte la Première Guerre mondiale
@ EUROPE 1
Partagez sur :

SOUVENIRS - Une conteuse va mettre en ligne les courriers qu'un Poilu a envoyés à sa famille depuis le front.

"Je m'appelle Albert. Je vais bientôt être mobilisé pour la Grande Guerre. Alors j'écrirai à mes parents, à ma soeur Marie-Louise. 100 ans jour pour jour." Voilà, comment se présente le soldat sur son compte Twitter @Albert100ans. Le 2 août 1914, le jeune homme reçoit comme beaucoup d'autres son ordre de mobilisation et rejoint le 25ème bataillon des chasseurs cyclistes.

625 lettres.  C'était le 2 août 1914. La France décrétait la mobilisation générale et entrait en guerre contre l'Allemagne. En deux mois, 4 millions d'hommes étaient mobilisés. Parmi eux, Albert, un jeune Angevin de 24 ans. Cent ans plus tard, Albert revit sur Twitter. Un membre de la famille du soldat a transmis à  Sylvie, dont le métier "est de raconter des histoires", les lettres 625 qu’Albert a envoyées à sa famille depuis le front. Elle a alors décidé de publier les missives sur Twitter.

albert-twitter

A l'heure pile.  Au front, le Poilu écrit quotidiennement à ses proches. Parfois même plusieurs fois par jour, craignant que ses courriers n'arrivent pas à destination. "Je twitterai chaque courrier à la date précise, voire parfois à l'heure quand Albert la note sur le courrier, à laquelle il a écrit", explique Sylvie à Europe1.fr. Chaque lettre fera l'objet de deux tweets : une photo du manuscrit et une version dactylographiée, plus lisible. Quelques photos envoyées par Albert - d'une voiture de ravitaillement, de lui, de son chien... - seront également publiées.

La censure à l'oeuvre. "Je ne publierai pas toutes les lettres, car certaines sont redondantes. Et puis, la censure se fait de plus en plus forte, donc il donne moins de détails. Et la guerre s'éternise donc il a moins de choses à dire, ses courriers sont moins intéressants : il parle de la pluie et du beau temps", détaille Sylvie.

albert2

Un second compte pour le contexte. Parallèlement au compte d'Albert, Sylvie, décidément insatiable sur le sujet, a créé un deuxième compte, @Albert_WW1. Là, elle donnera des informations de contexte et des explications sur les courriers du soldat. "Parfois, il utilise l'argot des militaires ou alors il reste vague sur certains éléments, comme la localisation de sa brigade qu'il n'a pas le droit de donner, au cas où le courrier serait intercepté par l'ennemi, ou encore qui il combat. J'ai fait des recherches, recoupé les informations et ce compte me permettra de donner des précisions. Et aussi de répondre aux questions des gens", précise Sylvie.

Du suspense. Mais en bonne conteuse, Sylvie a décidé de ménager le suspense autour d'Albert. Pas question donc de dévoiler tout de suite s’il a été blessé, s'il finit la guerre ou encore s'il survit. Et si Europe1.fr a percé quelques secrets d'Albert, ne comptez pas sur nous pour tout dévoiler ! On peut simplement vous dire que Sylvie s'est lancée dans un projet de longue haleine...