1 motard, 65 infractions, 1 amende

  • A
  • A
1 motard, 65 infractions, 1 amende
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le motard piégé qui filmait ses infractions a été condamné mais son permis n’a pas été suspendu.

Le motard jugé mardi par le tribunal de police de Montauban devra s’acquitter d’une amende de 780 euros. Sa moto sera immobilisée pendant cinq mois. Mais ce jeune homme poursuivi pour 65 infractions au total n’a pas vu son permis de conduire suspendu.

Jusqu’à 187 km/h au lieu de 90

En fait, le tribunal a écarté 54 des 65 infractions que les gendarmes du Tarn-et-Garonne avaient relevées en visionnant les images enregistrées sur une mini-caméra tombée sur le bas-côté par accident. Le motard l’avait fixée sur sa moto pour filmer la route et son propre compteur kilométrique qui affichait jusqu’à 187 km/h au lieu de 90.

Les gendarmes avaient ainsi pointé 23 excès de grande vitesse, à plus de 50 km/h au-delà de la vitesse autorisée. Et décompté une infraction toutes les 45 secondes.

Une mini-caméra n'est pas un radar

Sauf que les forces de l’ordre "n'avaient pas à visionner une caméra trouvée" sur le bord de la route, même à 300 mètres de leur brigade, avait argumenté à l’audience en juin dernier Me Bernard Bayle-Besson, l’avocat du motard. Il avait alors dénoncé une atteinte à la vie privée. Le conseil avait aussi fait valoir que la caméra n'était pas un radar homologué. Et donc demandé la nullité des poursuites.

La procureure avait requis de son côté plus de 1.500 euros d'amende, 6 mois de suspension du permis de conduire et l'immobilisation pour 6 mois de la moto. Me Bernard Bayle-Besson a salué mardi "un jugement clément".