1 million d' € pour les Français bloqués

  • A
  • A
1 million d' € pour les Français bloqués
@ REUTERS
Partagez sur :

Le gouvernement a aussi mis en place des vols supplémentaires pour accélérer le rapatriement.

Le ministère des Affaires étrangères a débloqué une enveloppe d'un million d'euros pour les Français encore bloqués à l'étranger à cause des perturbations liées à l'éruption du volcan islandais. Une enveloppe "qui va permettre d'aider nos compatriotes les plus démunis à faire face aux dépenses supplémentaires qu'entraîne pour eux cette prolongation forcée de leur séjour à l'étranger", a déclaré Bernard Kouchner dans un communiqué.

Cet argent sera délivré par les ambassades et les consulats au cas par cas, a précisé un porte-parole du Quai d'Orsay, qui a indiqué que "moins de 30.000" personnes étaient encore bloquées à l'étranger jeudi soir. "Normalement, on devrait dans les jours qui viennent arriver à rapatrier tout le monde", a estimé le porte-parole.

20 vols supplémentaires

Par ailleurs, le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo et son secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau "ont décidé la mise en place de vingt vols supplémentaires vers les destinations les plus critiques", a-t-il (c’est qui il) ajouté dans un communiqué. Il s'agit de compléter les plans de vols supplémentaires présentés par les compagnies, a précisé un porte-parole. Les modalités restent à préciser.

Sur les destinations où le ministère des Affaires étrangères a recensé le plus de Français encore bloqués, les compagnies aériennes se sont engagées à ne pas ouvrir les réservations "afin de donner la priorité aux retours des personnes bloquées" et à augmenter leurs rotations, a-t-il précisé.

Les destinations "les plus critiques" sont notamment l'Outre-Mer, la Chine, la Thaïlande et Madagascar, a-t-il détaillé. Quelque 40.000 Français - surtout des voyageurs partis en individuel - étaient encore bloqués jeudi, selon le ministère.

60.000 personnes ramenées par Air France

La compagnie Air France-KLM a, par ailleurs, annoncé jeudi qu'elle assurait désormais la totalité de ses vols, sauf vers Göteborg (Suède) et Helsinki (Finlande). "Depuis la reprise de son activité, Air France a déjà ramené sur ses vols long-courriers plus de 60.000 personnes en France", peut-on lire dans un communiqué.

L'agence européenne de l'aviation civile Eurocontrol a assuré que le trafic aérien devrait retrouver jeudi (on est déjà jeudi soir) un niveau quasi normal en Europe une semaine après le début des perturbations provoquées par l'éruption d'un volcan en Islande.

L'intégralité de l'espace aérien européen est désormais ouvert, à l'exception de quelques zones situées dans le sud de la Finlande, le sud de la Norvège, le nord de l'Ecosse et l'ouest de la Suède.