1.067 voitures incendiées dans la nuit du Nouvel an

  • A
  • A
1.067 voitures incendiées dans la nuit du Nouvel an
@ Max PPP
Partagez sur :

LE CHIFFRE - Un chiffre en baisse de 10,6% par rapport à 2012, selon le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. 

L'info. Manuel Valls a annoncé mercredi que 1.067 voitures ont été brûlées la nuit de la Saint-Sylvestre lors d'une conférence de presse pour dresser le bilan sécuritaire de la nuit du réveillon.

Un chiffre en baisse de 10,6% par rapport à l'an dernier, selon Manuel Valls qui a précisé qu'en 2012, 1.193 véhicules avaient été incendiées. Sur les onze premiers mois de l'année, ce chiffre est en recul de plus de 6% par rapport à la même période de l'année précédente, s'est-il félicité. Le département de France métropolitaine le plus touché a été la Seine-Saint-Denis avec 80 véhicules incendiés.

5 policiers et gendarmes blessés. Le ministre de l'Intérieur a également indiqué que cinq policiers et gendarmes ont été blessés contre 7 en 2012. 53.000 policiers et gendarmes avaient été mobilisés sur l'ensemble du territoire pendant les festivités du Nouvel An.

Trois morts. Les forces de l'ordre ont procédé à 322 interpellations dont 217 ont donné lieu à une garde à vue, des chiffres comparables à ceux de l'an dernier, a poursuivi Manuel Valls.
Il a rappelé que trois personnes avaient été tuées à coups de couteau, lors de rixes ou d'agressions. Il a assuré "qu'aucun effort ne sera épargné pour que les auteurs de ces actes lâches et odieux soient retrouvés".

"Stop au laxisme d'Etat". Sur son compte Twitter, le vice-président du Front national, Florian Philippot, a immédiatement réagi à ces chiffres en lançant "stop au laxisme d'Etat".



Droit à la "vérité". Le décompte des voitures brûlés la nuit du Nouvel An avait été abandonnée en 2010 par la droite "pour éviter toute compétition" entre casseurs. Depuis son arrivée Place Beauvau, Manuel Valls l'a remis en place, plaidant pour le droit à la "vérité".