Zyed et Bouna : Rennes sous pression à quelques jours du procès

  • A
  • A
Zyed et Bouna : Rennes sous pression à quelques jours du procès
@ DR
Partagez sur :

Un site fichant les policiers, tags anti-flics et appels à manifester se succèdent autour de la ville qui accueille, à partir de lundi, le procès de la mort des deux adolescents à Clichy-sous-Bois, en 2005.

Il y a dix ans, la mort de Zyed et Bouna, à Clichy-sous-Bois, avait embrasé les banlieues françaises. Aujourd’hui, alors que s’ouvre le procès de cette affaire lundi à Rennes, le dossier reste sensible. Deux policiers comparaissent pour non-assistance à personne en danger lors de la mort des deux adolescents, électrocutés sur un site EDF alors qu’ils fuyaient la police. Le procès, à l'issue duquel ils encourent au maximum cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende, doit durer cinq jours. Et à Rennes, la pression commence déjà à monter.

Un site fichant la police et des tags anti-flics. Mardi, un syndicat de policiers alertait la direction de la police de l’existence d’un blog "fichant" des policiers et gardiens de prison autour de Rennes. Une enquête a dans la foulée été confiée à la police judiciaire et aux services spécialisés dans la cybercriminalité. Ce site intitulé "vengeance" présentait des photos de policiers et de surveillants. Certains de ces clichés étaient également accompagnés des coordonnées et de renseignements précis sur les fonctionnaires et leurs familles. Des informations notamment glanées directement sur les pages Facebook des fonctionnaires.

13.03-batiments.

Autre élément qui inquiète fortement les syndicats de police, une trentaine de tags ont été relevés sur des immeubles et des bâtiments publics du quartier populaire et étudiant de Villejean, à Rennes. Dont certains faisant directement allusion à Zyed et Bouna.

L’ultra-gauche rennaise appelle à la mobilisation. La mouvance d’extrême-gauche et anarchiste rennaise, faisant le lien avec la mort de Rémi Fraisse à Sivens à l’automne 2014, appelle à une "semaine de réflexion", à partir de lundi et l’ouverture du procès.

Un collectif nommé "novembre 2005" annonce ainsi organiser tous les midis des "cantines-rassemblements" devant la Cité judicaire de la ville, où se tient le procès. Une manifestation est également programmée au départ du palais de justice mercredi en milieu d’après-midi. Autant d'éléments dans cette ville qui avaient été marquées à l'automne par de nombreux débordements lors de manifestations contre les violences policières, après la mort de Rémi Fraisse.

Enquête sur "Vengeance", le blog fichant policiers et "matons"

Mort de Rémi Fraisse : nouveaux débordements à Rennes

Zyed et Bouna : les policiers seront jugés

Zyed et Bouna : vers un nouveau procès 

Zyed et Bouna : "une décision historique"