Y a-t-il un Mentalist en France ?

  • A
  • A
Y a-t-il un Mentalist en France ?
@ TF1
Partagez sur :

Pas besoin, les "flics" français ont leur "flair" pour eux, répond la police nationale.

Oubliés les experts en balistique, les spécialistes du décryptage des serveurs informatiques et les pros des recherches ADN. Les nouvelles séries policières venues des Etats-Unis ont rangé au placard toute leur technologie. Pour faire la part belle à la psychologie.

La "technique" de Patrick Jane

Un homme incarne à lui seul cette tendance : le Mentalist, de la série du même nom diffusée depuis avril sur TF1. Armé de son complet-veston et de son sourire ravageur, Patrick Jane utilise "l'acuité mentale, l'hypnose et la suggestion", pour faire craquer les assassins. Bien plus vite que ses collègues du Bureau californien d'investigation qui utilisent, eux, les méthodes traditionnelles de la police.

Simon Baker, l'interprète du Mentalist, a rencontré de vrais "mentalists" pour préparer son rôle. Il s’en était confié à Europe 1 au début du mois de juin :

"Acuité mentale, hypnose et suggestion", des notions qui n’ont pas cours dans la police française. Dans tous les services, police judiciaire comprise, ces méthodes restent de la fiction. "En France, on parle simplement de flair", rétorque-t-on, amusé, à la Direction générale de la police nationale.

Pas de formations spécifiques

Dans leur formation initiale, les futurs commissaires de police ont des cours de "méthodologie et techniques de l’enquête de police" ou de "procédure pénale policière". Puis, au fil de leur carrière, ils peuvent se spécialiser en "management" ou "communication". Mais il n’y a aucune "technique qui pourrait ressembler à celles des profilers", précise Alexandre Tardy, le chef du service communication de l’Ecole nationale supérieure de la police.

Dans la série française Profilage, diffusée sur TF1, l’héroïne n’est d’ailleurs pas directement policière, mais "psychologue spécialisée en criminologie".

Et encore : avec une "psychologue" dans cette fiction française, on est loin de Medium, la série américaine diffusée sur M6, où une banale mère de famille travaille pour le procureur parce qu’elle a des visions. Inspirée d’une "histoire vraie", M6 n’oublie cependant pas de préciser qu’il s’agit d’une série "policière et fantastique".