Voleurs de kiosques : un ado arrêté

  • A
  • A
Voleurs de kiosques : un ado arrêté
@ MAX PPP
Partagez sur :

Il est soupçonné d'être impliqué dans un gang à l'origine d'une cinquantaine de vols.

Il a été pris en flagrant délit, la caisse entre les mains. Un adolescent roumain de 14 ans, sans domicile fixe, a été interpellé mardi matin dans le nord-est de Paris. Il est soupçonné d'appartenir à un gang qui a cambriolé une cinquantaine de kiosques à journaux parisiens depuis septembre. Une vague de cambriolages sans précédent à Paris.

Déjà arrêté à plusieurs reprises

Les enquêteurs du service d'investigation transversale ont mis plus d'un mois à trouver la trace d'un de ces cambrioleurs qualifiés de très mobiles. Les faits se déroulent vers 5 heures du matin, dans le Xeme arrondissement de Paris. Le garçon est surpris en pleine action, sortant d'un kiosque avec un complice qui a réussi à prendre la fuite. "Il a été retrouvé avec la caisse du kiosque dans lequel il venait de s'introduire", a précisé une source proche de l'enquête. Il a été placé en garde à vue par une équipe de la Brigade anti-criminalité de nuit.

Ce jeune Roumain avait déjà été arrêté à plusieurs reprises en compagnie de son complice présumé du même âge, mais les deux, qui avaient donné de fausses identités, avaient dû être relâchés en raison de leur minorité. Une fois leur véritable identité établie, le parquet de Paris avait établi des mandats de recherche pour permettre leur interpellation. Les empreintes des deux garçons "ont été retrouvées sur certains des kiosques cambriolés", a assuré la source proche de l'enquête.

Des vols allant jusqu'à 4.000 euros

Depuis début septembre, les kiosquiers parisiens et des Hauts-de-Seine sont la cible d'une impressionnante série de cambriolages, près d'une cinquantaine recensés, avec à chaque fois le même mode opératoire. Les voleurs sont "soupçonnés de s'introduire dans les kiosques en passant par la trappe de livraison", a expliqué une source policière.

"Il ne faut pas être très grand pour passer par les trappes, c'est pour cela que ce sont des enfants qui sont envoyés", a expliqué la source policière. Ils ont dérobé à chaque fois "des cartes téléphoniques, le contenu des caisses et des rouleaux de pièces de monnaie", selon la source proche de l'enquête. Le préjudice pouvait parfois s'élever jusqu'à 4.000 euros.

Une bande organisée tenue par des adultes

La préfecture de police de Paris avait mis en place depuis un mois "un plan d'action, une stratégie, afin d'interpeller les auteurs de ces vols en série", a expliqué Franck Carabin, porte-parole de la police de l'agglomération parisienne. L'enquête, à laquelle contribue l'un des officiers de liaison roumain de la PP, "continue, afin d'identifier et d'interpeller d'autres voleurs présumés et démanteler un éventuel réseau", a précisé Franck Carabin.

"Ça me rassure de savoir que la police est sur une piste sérieuse. Nous sommes confrontés à des jeunes voleurs appartenant à un bande organisée tenue par des adultes", s'est félicité Michel Arthémise, président du Syndicat national de la librairie et de la presse (SNLP), interrogé par Le Parisien.